Peyton Manning après le match entre les Denver Broncos et les New England Patriots le 24 janvier 2016.
Peyton Manning après le match entre les Denver Broncos et les New England Patriots le 24 janvier 2016. - Justin Edmonds / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

A bientôt 40 ans, Peyton Manning a arraché à la tête des Denver Broncos dimanche son billet pour le Super Bowl où il retrouvera le 7 février les Carolina Panthers.

Le duel entre Manning et Tom Brady, deux des quarterbacks les plus marquants de l'histoire de la Ligue nationale de football américain (NFL), a tourné à l'avantage de l'aîné qui dispute sans doute sa dernière saison.

Les Broncos ont fait mordre la poussière aux tenants du titre, les New England Patriots (20-18), mais le choc entre Manning et Brady a été relégué au second plan, tant la défense de Denver a fait forte impression et n'a laissé aucun répit au stratège des «Pats» qui convoitait un cinquième titre.

Pour la quatrième fois dans sa carrière, Manning va disputer le Super Bowl: il espère offrir une troisième titre à Denver et décrocher le trophée Vince Lombardi pour la deuxième fois dans sa carrière après son sacre de 2006 avec Indianapolis.

«Je savoure: pour moi, ce match reflète notre saison, cela n'a pas été facile mais tout le monde a joué un rôle», a apprécié Manning qui, en méforme et vieillisant, a perdu son statut de titulaire en cours de saison, avant de le regagner en play-offs.

Le quintuple MVP de la NFL a distillé deux passes de touchdown pour 176 yards (17 passes réussies sur 32 tentées), tandis que Brady a été asphixié avec deux interceptions et une seule passe de touchdown.

Denver, malgré sa défense intraitable et l'expérience de Manning, ne sera pas favori dans le stade des San Francisco 49ers à Santa Clara (Californie) dans deux semaines.

 

Mots-clés :