Le milieu de terrain d'Arsenal Aaron Ramsey, le 13 janvier 2016 à Liverpool.
Le milieu de terrain d'Arsenal Aaron Ramsey, le 13 janvier 2016 à Liverpool. - PAUL ELLIS / AFP

Si ce n’était pas aussi macabre, on en rirait presque. Mais non, on ne s’amusera pas de la nouvelle preuve de l’existence d’une fameuse « Malédiction Ramsey » : à chaque fois que le milieu de terrain d’Arsenal marque, une personnalité disparaît. Samedi dernier, le Gallois a planté un but contre Arsenal, le lendemain, on apprenait le décès de la méga-star David Bowie.

Steve Jobs, Whitney Houston, Paul Walker…

Mercredi soir, les Gunners ont fait match nul sur la pelouse de Liverpool (3-3), avec un but de Ramsey. Ce jeudi, on annonce la disparition du comédien Alan Rickman (Rogue dans Harry Potter, le sherif de Nottingham dans Robin des Bois…). La série avait aussi fonctionné avec Ben Laden, Steve Jobs, Whitney Houston, Paul Walker, Robin Williams et on en passe. Et là, on se dit qu’heureusement, Aaron Ramsey ne joue pas attaquant.

Mots-clés :