Mourad Boudjellal, le 2 décembre.
Mourad Boudjellal, le 2 décembre. - P. Magnien / 20 Minutes

Propos recueillis par Camille Belsoeur, à Marseille

Mourad Boudjellal est un président comblé. Le RC Toulon, qui reçoit les Irlandais du Munster dimanche en demi-finale de H Cup (16 h 30), est toujours en lice pour conserver son titre européen, et reste en tête du Top 14 avant la dernière journée de la saison régulière.

Cette saison, placez-vous le Top 14 avant la H Cup ?

On sera content si on gagne un titre. On n'a pas la marge de choisir. Après, si on est éliminé dimanche par le Munster, ça sera presque une bonne nouvelle puisqu'on pourra se reposer pour préparer les play-offs du Top 14.

Qu'a représenté pour vous la victoire en Coupe d'Europe l'an passé ?

Cette victoire, on ne l'avait pas programmée. C'était une reconnaissance pour tout le travail du club. Avant, on avait des stars, mais pas de trophée.

Vous jouerez cette demi-finale au Stade-Vélodrome, et pas à Toulon…

Je suis très content qu'on joue à Marseille. Ça nous donne l'impression de représenter une province, comme le Munster en Irlande. Nous, on représente la région Paca. Depuis quelques années, la passion pour le RCT s'est étendue au-delà de Toulon et du Var. Et puis dimanche, le Vélodrome sera plein. J'espère qu'on pourra offrir aux Marseillais du beau rugby. Avoir 40 000 spectateurs derrière eux, ça va pousser les joueurs.

Bernard Laporte sera-t-il toujours le coach de Toulon l'an prochain ?

Il a un contrat jusqu'à la fin 2015. C'est tout ce que je sais.

■ Laporte en tribunes

Bernard Laporte, suspendu jusqu'au 13 mai pour avoir insulté un arbitre, assistera au match des tribunes. « Le groupe s'est habitué à cette situation, elle ne nous pénalise pas », assure Boudjellal.