Nelson Monfort (à g.) et Philippe Candeloro, les commentateurs de France Télévisions pour le patinage aux JO de Sotchi, le 17 décembre 2013 à Paris
Nelson Monfort (à g.) et Philippe Candeloro, les commentateurs de France Télévisions pour le patinage aux JO de Sotchi, le 17 décembre 2013 à Paris - REVELLI-BEAUMONT/SIPA/

C’est ce qu’on appelle un tacle appuyé. Ancien journaliste sportif à France Télévisions, rendu célèbre par sa couverture des Jeux olympiques d’hiver de Nagano en 1998, Pierre Fulla a flingué ses ex-collègues et leur couverture des JO de Sotchi dans une interview accordée à Sport 365 jeudi.

«Là, on a atteint un phénomène de saturation. Je pourrais porter plainte contre France Télévisions pour pollution sonore. Les commentateurs ne se rendent plus compte que les téléspectateurs les écoutent. Ils font leur numéro de claquettes, chacun dans leur discipline, croyant peut-être sortir de l’anonymat», critique-t-il. «Avant, on n’avait pas besoin de ça. Quand on commentait les Jeux olympiques, on venait valoriser la discipline, valoriser les champions et on ne se mettait pas à la place de l’événement pour se faire mousser.»

«Le site de France Télévisions doit être saturé de protestations»

Dans son collimateur, Nelson Monfort. Chargé de commenter les épreuves de patinage de vitesse et artistique en Russie, le célèbre journaliste et son style ne plaisent pas du tout à Pierre Fulla. «Certains exagèrent. Je pense naturellement à Monfort qui profite du patinage pour en faire un numéro personnel. Je trouve ça indécent. Que Monfort nous fasse un inventaire de l’encyclopédie des grandes phrases de poètes à chaque fois qu’un patineur ou un couple descend sur la glace, je trouve ça un peu superficiel et pas très professionnel. Je ne suis pas le seul, le site de France Télévisions doit être saturé de protestations parce que les commentateurs prennent la place de l’événement.»

Sur les réseaux sociaux, plusieurs téléspectateurs ont critiqué les commentaires des journalistes de France Télévisions et la couverture de l’événement par l’audiovisuel public.

Retrouvez un florilège de commentaires de France Télévisions dans la vidéo ci-dessous.

Mots-clés :