Ligue 1: Marseille a remporté la bataille du milieu

0 contributions
Publié le 10 mars 2013.

Avec un entrejeu bien différent de celui du match aller, Marseille a remporté la bataille du milieu pour parfaitement neutraliser (0-0) une équipe de Lyon rarement en position de conclure, dimanche en conclusion de la 28e journée de Ligue 1.

En décidant de se priver de Clément Grenier au coup d'envoi, préférant aligner Gueïda Fofana, Rémi Garde avait pris le risque de moins créer de jeu. Et c'est ainsi que les Marseillais ont largement dominé le milieu de terrain lyonnais, au moins pendant la première période.

Avec beaucoup de densité dans l'entrejeu, l'OM a parfaitement isolé l'attaquant Bafetimbi Gomis, le privant de ses points de fixation, le nombre de passes mal ajustées de l'international étant pour le moins inhabituel.

Et là où les Marseillais avaient sombré fin novembre, ils ont cette fois tenu la dragée haute aux Gones.

Il faut dire qu'entre le milieu de terrain marseillais de la fin novembre et celui aligné dimanche soir, quelques visages ont changé.

Si Joey Barton faisait quasiment ses débuts lors de l'écrasante défaite marseillaise face aux Lyonnais au Vélodrome (4-1), en revanche, ses deux partenaires d'alors, Benoît Cheyrou et Charles Kaboré, n'étaient pas présents dimanche. Et pour cause, Kaboré a été transféré en Russie à Krasnodar et Cheyrou, juste remis d'ennuis musculaires, avait pris place sur le banc.

Barton très propre et sobre

Très propre et sobre dans son jeu malgré le traitement de faveur que lui a réservé en première période Fofana, Barton était cette fois associé en milieu défensif à Alaixys Romao, arrivé de Lorient durant le mercato. Et incontestablement, la paire commence à bien fonctionner. Romao a même hérité d'une occasion en seconde période, dont il aurait pu faire meilleur usage.

Du côté lyonnais, Garde avait donc modifié son trident de l'aller composé de Gonalons, Malbranque alors en grande forme, et Grenier, laissé dimanche sur le banc au coup d'envoi.

Et force est de constater que durant une heure, en l'absence de son jeune (22 ans) meneur de jeu, auteur de 3 buts cette saison en L1, Lyon a eu du mal à trouver l'inspiration. Entré à la 63e minute à la place de Fofana, Grenier a mis de l'huile dans les rouages lyonnais. Résultat, Lyon a hérité de l'une de ses plus belles occasions quatre minutes plus tard quand un tir en pivot de Gomis, depuis le point de penalty, a été détourné en corner. Sur l'action qui a suivi, Umtiti déclenchait un tir qui n'était pas sans rappeler celui qui lui avait permis d'inscrire un magnifique but contre Tottenham.

Finalement, Lyon et l'OM se sont neutralisés, pour un résultat qui arrange surtout... les Parisiens.

© 2013 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr