Le champion français de combiné nordique, Jason Lamy-Chappuis, lors de sa victoire à Chaux-Neuve, le 23 janvier 2011.
Le champion français de combiné nordique, Jason Lamy-Chappuis, lors de sa victoire à Chaux-Neuve, le 23 janvier 2011. - Sipa

B.V.

Jason Lamy-Chappuis n’abandonne jamais. Mal parti après l’épreuve de saut lors des championnats du monde de combiné nordique, puisqu’il n’était que onzième, le Français a rattrapé son retard (1’13) sur les dix kilomètres de ski de fond pour s’imposer et devenir champion du monde sur petit tremplin.