Mario Balotelli, buteur lors de son premier match avec Milan le 3 février 2013 à San Siro.
Mario Balotelli, buteur lors de son premier match avec Milan le 3 février 2013 à San Siro. - A.Calanni/AP

R.S.

Quand ce n’est pas Silvio Berlusconi, c’est son frère Paolo qui alimente la machine à polémiques italienne. Le vice président du Milan AC s’est fait remarquer par une petite phrase, très maladroite, dimanche dernier avant la rencontre entre le Milan AC et l’Udinese, marquant les débuts de Marion Balotelli sous ses nouvelles couleurs. En voulant faire de l’humour, Berlusconi frère s’est dit impatient de voir «le visage du petit nègre de la famille, la forte tête…» Un peu plus tard, l'attaquant a inscrit un doublé et offert la victoire à son équipe.