Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter, a estimé samedi que la technologie sur la ligne de but "marchait" à l'occasion du Mondial des clubs au Japon, où Chelsea et les Corinthians de Sao Paulo disputeront la finale dimanche.
Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter, a estimé samedi que la technologie sur la ligne de but "marchait" à l'occasion du Mondial des clubs au Japon, où Chelsea et les Corinthians de Sao Paulo disputeront la finale dimanche. - Toru Yamanaka afp.com

avec AFP

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter, a estimé samedi que la technologie sur la ligne de but «marchait» à l'occasion du Mondial des clubs au Japon, où Chelsea et les Corinthians de Sao Paulo disputeront la finale dimanche. Ce Mondial des clubs est la première compétition internationale à utiliser la technologie sur la ligne de but, dont deux systèmes sont expérimentés à cette occasion: GoalRef, qui utilise un champ magnétique et un ballon spécial, et Hawk-Eye, basé sur l'utilisation de caméras comme au tennis.

Officiel au Mondial 2014

«Jusqu'à présent nous pouvons simplement dire que ça march», a déclaré Sepp Blatter en conférence de presse à Tokyo, où le comité exécutif de la Fifa avait tenu la veille sa dernière réunion de l'année. «Je peux au moins dire que les arbitres sont satisfaits d'avoir cette assistance, car ils savent maintenant qu'en cas de situation conflictuelle il leur est possible de dire avec certitude si le but est valable», a-t-il conclu. L'un des deux systèmes testés au Japon devrait être choisi pour opérer à la Coupe des Confédérations, en juin au Brésil, et à la Coupe du monde 2014, organisée dans ce même pays.