Le Français François Gabart (Macif) continuait samedi matin de creuser l'écart en tête du Vendée Globe dans l'est de l'océan Indien, décrochant peu à peu tous ses poursuivants.
Le Français François Gabart (Macif) continuait samedi matin de creuser l'écart en tête du Vendée Globe dans l'est de l'océan Indien, décrochant peu à peu tous ses poursuivants. - Jean-Sebastien Evrard afp.com

avec AFP

Le Français François Gabart (Macif) continue de creuser l'écart en tête du Vendée Globe dans l'est de l'océan Indien, décrochant peu à peu tous ses poursuivants. A 04h00 samedi matin Gabart devançait d'une quarantaine de milles son compatriote Armel Le Cléac'h (Banque Populaire). Les deux skippers avaient l'un et l'autre passé dans la nuit la longitude du cap Leeuwin, au sud-ouest de l'Australie, deuxième marque de parcours majeure après celui de Bonne Espérance, au sud du continent africain.

Non content de mener la course tambour battant, Gabart a établi un nouveau temps de référence entre Les Sables-d'Olonne (Vendée) et Leeuwin en 34 j 10 h et 23 min, effaçant celui de Vincent Riou en 2004 (36 j 12 h et 48 min). Il a également amélioré le temps de référence entre Bonne Espérance et Leeuwin en 11 j 06 h et 40 min, qui appartenait à Michel Desjoyeaux depuis 2008 (11 j 06 h et 49 min). Un autre Français, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), 3e, suivait à peu près la même trajectoire que les deux premiers mais à 424,7 milles derrière, soit l'équivalent d'une grosse journée de navigation.

 


Le lave-vaisselle de MACIF par VendeeGlobeTV