Le Marseillais Alou Diarra à la lutte avec Wesley Sneijder de l'Inter Milan, le 22 février 2012 à Marseille.
Le Marseillais Alou Diarra à la lutte avec Wesley Sneijder de l'Inter Milan, le 22 février 2012 à Marseille. - N.Cironneau / SIPA

B.V.

On appelle ça une mesure préventive. De réputation, Wesley Sneijder est connu pour n’avoir jamais trop su savoir tenir sa langue. Mais depuis quelques temps, le milieu de terrain néerlandais n’avait rien fait de mal. Et pourtant, son club, l’Inter Milan, a décidé d’empêcher ce dernier d’utiliser son compte sur le réseau social Twitter, comptant plus d'un million de followers.

C’est la femme du finaliste de la Coupe du monde 2010 qui l’a expliqué, dans un… tweet. «Mon mari, @Sneijder101010, ne peut plus écrire sur Twitter, a expliqué Yolanthe Cabau sur son compte. C’est une décision du club. Il ne peut pas ni supporter l’équipe ni  la complimenter. C’est triste car il donne toujours le meilleur pour l’équipe du fond de son cœur.» Heureusement, Sneijder aura donc toujours le compte de sa femme pour faire passer ses messages. C’est déjà ça.