Le jeune Allemand Sebastian Vettel, champion du monde pour la deuxième fois avec son écurie Red Bull, après le Grand Prix du Japon, le 9 octobre 2011.
Le jeune Allemand Sebastian Vettel, champion du monde pour la deuxième fois avec son écurie Red Bull, après le Grand Prix du Japon, le 9 octobre 2011. - Toru Hanai / Reuters

Nicolas Guérin (avec Reuters)

Vettel accélère au bon moment.Le double champion du monde en titre a remporté, dimanche, le Grand Prix de Formule Un de Corée du Sud, son troisième d'affilée, et s'est emparé de la tête du championnat à quatre courses de la fin de la saison au détriment de Fernando Alonso.Il compte 215 points au classement contre 209 à l'Espagnol.

Le pilote allemand a devancé son coéquipier australien, Mark Webber, parti en pole position mais doublé par Vettel dès le premier virage. Alonso a complété le podium. «J'ai fait un très bon départ et j'ai vu que Mark était un peu à la peine. J'ai pu rester à ses côtés et prendre l'intérieur au premier virage», a expliqué l'Allemand. Fernando Alonso, de son côté, ne semble pas amer, malgré l'abandon de la première place au championnat du monde.«Je pense que nous pouvons être contents de notre performance aujourd'hui», a estimé l'Espagnol Nous allons dans la bonne direction. Nous avons juste encore besoin de faire un petit pas supplémentaire pour rivaliser avec Red Bull

A noter que deux Français sont entrés dans les points: Romain Grosjean (7e) sur Lotus, qui n'a pas provoqué d'accident au départ, et Jean-Eric Vergne (8e) sur Toro Rosso.