L'ancien coureur cycliste Lance Armstrong, lors d'un contre-la-montre, à Bordeaux, le 14 juillet 2010.
L'ancien coureur cycliste Lance Armstrong, lors d'un contre-la-montre, à Bordeaux, le 14 juillet 2010. - REUTERS

J.L avec AFP

C’est la dernière idée en date du clan Armstrong pour tenter de contrebalancer les révélations du rapport de l’Agence américaine antidopage sur le dopage au sein de l’équipe US Postal au début des années 2000 : faire passer au détecteur de mensonge le coureur américain afin de le laver de tout soupçon. La proposition a été défendue dimanche lors de l'émission Sportsweek de la BBC par Tim Herman, l’un des avocats du Texan.

«C'est l'opinion de beaucoup de gens avec qui j'ai parlé» a expliqué l’avocat, qui a estimé que les 26 personnes ayant témoigné contre Armstrong devraient également s’y soumettre. «Un test au détecteur de mensonge correctement réalisé, je suis franchement pour, à titre personnel».