Le chef de la police italienne, Antonio Manganelli, a affirmé que de prochains "développements" dans le scandale des matches truqués dit "Calcioscommesse", pourraient apporter des "réponses sensationnelles", mardi selon l'agence Ansa
Le chef de la police italienne, Antonio Manganelli, a affirmé que de prochains "développements" dans le scandale des matches truqués dit "Calcioscommesse", pourraient apporter des "réponses sensationnelles", mardi selon l'agence Ansa - Christophe Simon afp.com

© 2012 AFP

Le chef de la police italienne, Antonio Manganelli, a affirmé que de prochains "développements" dans le scandale des matches truqués dit "Calcioscommesse", pourraient apporter des "réponses sensationnelles", mardi selon l'agence Ansa.

"D'autres développements - dans ce dossier - pourraient intervenir prochainement et nous apporter plus de réponses, des réponses qui pourraient même être plus sensationnelles", a déclaré sans autres détails M. Manganelli lors d'une conférence d'Interpol mardi à Rome.

Le scandale du "Calcioscommesse" implique des joueurs (des séries A et B) soupçonnés d'avoir été corrompus par des parieurs clandestins voulant gagner à coup sûr. Il a entraîné plusieurs enquêtes et des arrestations de joueurs, dont certains de premier plan, comme Stefano Mauri, le capitaine de la Lazio Rome.

Les vagues d'arrestations depuis un an donnent l'image désastreuse d'un football italien, six ans après le "Calciopoli", scandale des matches arrangés qui avait privé la Juventus de deux titres.

Au total, 13 clubs et 45 membres de la Fédération étaient concernés par cette procédure, mais de nombreux arrangements à l'amiable ont été conclus en cours de procédure.