Le milieu lillois Florent Balmont, lors d'un match de Ligue des champions contre le BATE Borisov, le 19 septembre 2012 à Lille.
Le milieu lillois Florent Balmont, lors d'un match de Ligue des champions contre le BATE Borisov, le 19 septembre 2012 à Lille. - B.Chibane/Sipa

Propos recueillis par François Launay

Lille peut enfin respirer. Vainqueur samedi d'Ajaccio 2 à 0, le Losc a enfin remporté un premier match de championnat dans son Grand stade. Surtout, après six matchs d'affilée sans victoire en Ligue 1, les Lillois ont mis un terme à leur série noire. La satisfaction de Florent Balmont, le milieu lillois.

C’est un vrai ouf de soulagement?

Oui, on était dos au mur. C’était impératif de gagner. On savait que si on faisait une contre performance, cela aurait été très difficile pour nous. On a fait un match sérieux. On a été costaud. On marque sans encaisser de buts. C’est une bonne soirée.

Même s’il reste encore beaucoup de boulot…

Oui mais c’est normal. On sort d’une période où rien ne tournait dans le bon sens. C’est pour ça qu’après ce match, on était content dans le vestiaire mais sans plus. Maintenant, il va falloir aller chercher des points à l’extérieur.

Y avait-il beaucoup de pression avant ce match?

Il y avait surtout beaucoup de tension. On n’avait pas encore gagné à domicile. C’était impératif de gagner pour nous, pour le club, histoire de se redonner un peu de confiance.

La trêve arrive au bon moment?

Ca va faire du bien. Car dans les têtes, c’est usant. On voulait tous bien faire mais ça ne tournait pas trop jusque là. On a fait le match qu’il fallait faire. Cette victoire va nous faire du bien.