Thiago Silva salue le public du Parc des Princes lors de sa sortie face à Kiev, le 18 septembre 2012 à Paris.
Thiago Silva salue le public du Parc des Princes lors de sa sortie face à Kiev, le 18 septembre 2012 à Paris. - Nivière/SIPA

A.D.

«Aujourd’hui, je suis persuadé que cette équipe du PSG peut aller plus loin que celle du Milan. (...) La présence de Carlo Ancelotti et de Leonardo a également joué. S’ils n’avaient pas été là, j’aurais sûrement décidé de rester en Italie.» Dans les colonnes du Parisien, Thiago Silva explique avoir mis beaucoup de temps à prendre sa décision. Au départ réticent à rejoindre la capitale française, l’ancien défenseur de l’AC Milan s’est finalement laissé convaincre par le discours des dirigeants parisiens. Arrivé pour 42 millions d’euros au PSG, le Brésilien a dû patienter avant de disputer ses premières minutes sous le maillot parisien.

«Alex a plus d’expérience que Sakho»
 
A cause d’une blessure à la cuisse contractée aux Jeux olympiques, il a dû attendre le match face à Kiev, il y a deux semaines, pour être titularisé par Carlo Ancelotti. Aligné avec Alex en défense centrale, Thiago Silva a apprécié son association avec son compatriote brésilien. «Sakho et Alex? Ce sont deux joueurs de qualité. (...) La grande différence, c’est qu’Alex a plus d’expérience. (... ) Et je dois avouer que, même si je me sens bien avec les deux, je suis plus tranquille avec celui qui a plus d’expérience, c’est-à-dire Alex.» Une déclaration lourde de sens qui pourrait avoir des conséquences dans le vestiaire du PSG. Pour rappel, le contrat du «meilleur défenseur du monde» prévoyait un bonus en cas de respect des sept commandements de la charte du club parmi lesquels «ne jamais critiquer les instructions tactiques reçues» ou encore «être courtois, sympathique et accessible pour les fans». Pas sûr que Thiago Silva touche cette petite prime de 40.000 euros après cette sortie médiatique.