Nikola Karabatic après le match face au PSG handball, le 30 septembre 2012
Nikola Karabatic après le match face au PSG handball, le 30 septembre 2012 - F.FIFE/AFP

Christine Laemmel

Dimanche soir, 17 personnes ont été interpellées, dont les frères Karabatic et cinq autres joueurs de Montpellier, dans le cadre de paris supposés truqués lors du match de championnat de France de division 1 Cesson-Montpellier du 12 mai dernier.

>> Suivez en direct les derniers rebondissements et réactions dans l’affaire des paris suspects

Interdits de paris sportifs, les joueurs et membres du staff risquent jusqu’à six matchs de suspension et 25.000 euros d’amende pour ce délit sportif. Si le match s’avère truqué, ils devront également répondre du délit pénal de «fraude et corruption sportive», passible de cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Les joueurs, selon plusieurs de leurs avocats, devraient reconnaître avoir parié mais pas avoir triché.

Dans le monde du handball, de nombreuses réactions évoquent un «gâchis» et craignent les répercussions sur l’image de ce sport, jusqu’à présent très positive (là où les footballeurs déçoivent nombre de supporters). D’autant plus que cette affaire touche l’équipe de Montpellier, figure de proue du handball français depuis 15 ans.

Philippe Bernat Salles, le président de la Ligue nationale de handball, a par exemple confié son inquiétude. «J'espère que la bêtise de certains mecs ne viendra pas noircir tout ce qui a été fait depuis vingt ans.»

>> Selon vous, l’image du handball risque-t-elle d’être écornée avec cette affaire? Portez-vous un regard différent sur l’équipe de Montpellier? La pratique des paris sportifs par des joueurs vous choque-t-elle?

Donnez-nous votre avis dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr