Guillaume Gille célèbre avec Didier Dinart le titre olympique à Londres, le 12 août 2012
Guillaume Gille célèbre avec Didier Dinart le titre olympique à Londres, le 12 août 2012 - CHAMUSSY/NIVIERE/SIPA

B.V.

Comme il le dit lui-même: «Les meilleures choses ont une fin.» Et sa carrière internationale en est une, de belle chose. A 36 ans, Guillaume Gille décide de stopper son aventure avec les Bleus démarrée en 1996. Après 287 sélections, 673 buts, deux médailles d’or aux Jeux olympiques, deux titres de champion du monde et deux titres de champion d’Europe. Plutôt honnête, non?

«Il est temps pour moi de mettre un terme à mon aventure en équipe de France, explique-t-il dans un communiqué. Après de multiples réflexions, de multiples discussions, cette décision m’apparaît comme une évidence. Même si je crois que l’on ne peut pas réellement s’imaginer les conséquences d’un tel choix… Quand on a la chance d’avoir goûté aux frissons que procure la tunique bleu blanc rouge, d’avoir partagé tant d’émotions sur les terrains, d’avoir découvert tellement de personnalités, d’avoir mené tellement de combats avec eux au contact du plus haut niveau d’exigence de notre discipline: le sentiment qui m’anime est celui de vouloir prolonger l’histoire!»