Kosovare Asllani, nouveau recrue du PSG, sous les couleurs de l'équipe de Suède le 31 juillet 2012 à Newcastle.
Kosovare Asllani, nouveau recrue du PSG, sous les couleurs de l'équipe de Suède le 31 juillet 2012 à Newcastle. - S.Heppel / SIPA

Alexandre Pedro (avec Johanna Franden)

Kosovare Asllani est attaquante, suédoise et vient de rejoindre le Paris Saint-Germain. Impossible de couper à la comparaison avec un certain Zlatan Ibrahimovic. La jeune fille de 23 ans ne cherche pas à l’éviter. Au contraire. Surnommée la «Zlataninha» par la presse de son pays, Asllani (35 sélections et six buts en sélection) avoue son faible pour son compatriote, originaire de Malmö comme elle. «Je l'ai toujours bien aimé pour sa façon de jouer, mais aussi pour son style et le fait qu'il dit toujours ce qu'il pense. C'est une personne et un footballeur classe. Moi aussi j'ai toujours dit ce que je pense.»

«Je veux être la star du PSG»

Son interlocuteur note très vite cette franchise. Comme l’actuel meilleur buteur de la Ligue 1, Kosovare Asllani (fille d’émigrés du Kosovo comme son prénom l’indique) sait ce qu’elle vaut et comment le formuler. «Je veux être la star du PSG», annonce-t-elle.  Et comme Zlatan, elle a dit oui à Paris avec une idée en tête: gagner la Ligue des champions. «Le PSG veut créer la meilleure équipe au monde et moi je veux faire partie de cette équipe», lance la dernière recrue d’un alléchant mercato parisien.



Physiquement, la comparaison avec Zlatan saute moins aux yeux. Avec son 1,65m (pour 55 kilos), la transfuge de Kristianstad mise d’abord sur son bagage technique et sa vitesse. Un cocktail idéal pour dynamiter les défenses du championnat de France. «J'avais parlé avec Lotta Schelin (attaquante suédoise de Lyon) quand le PSG m'a contactée, explique-t-elle. Elle m'a conseillé de venir, que mon style de jeu était fait pour le football français.» A tel point qu’elle se dit persuadée que le PSG et elle étaient faits l’un pour l’autre. Une histoire de «karma», conclut la «Zlataninha».