Hugo Lloris encourage Brad Friedel avant le match de Tottenham à Reading, le 16 septembre 2012 en Angleterre.
Hugo Lloris encourage Brad Friedel avant le match de Tottenham à Reading, le 16 septembre 2012 en Angleterre. - D.Klein/SIPA

B.V.

Comme en France, les deuxièmes gardiens du championnat anglais ont le droit de voir un peu de pelouse en Coupe de la Ligue. Et il va falloir s’y habituer: Hugo Lloris est bel et bien actuellement le second choix d’André Villas-Boas, le coach de Tottenham. Titulaire en Ligue Europa jeudi face à la Lazio, mais remplaçant de Brad Friedel ce week-end, le gardien et capitaine de l’équipe de France aura une nouvelle chance de prouver son talent mercredi soir face à Carlisle, une équipe de troisième division…

Et cette situation n’est pas vraiment près de changer. Recruté 10 millions d’euros (plus bonus), Lloris pourrait rester sur le banc un bon moment. «Nous avons prévenu Hugo que, même en cas de mauvais match de Brad (Friedel), nous ne l’enverrons pas sur le banc», a ainsi déclaré le technicien portugais, qui a une idée toute particulière de la concurrence. «Nous ne doutons pas de la dimension et du talent d’Hugo, mais, pour l’instant, nous respectons un joueur qui accomplit sa tâche avec brio. Quand le moment sera venu, nous y réfléchirons.» Et pendant ce temps, Lloris attend…