Didier Deschamps, lors de la victoire 1-0 de l'équipe de France contre la Finlande, le 9 septembre, à Helsinki.
Didier Deschamps, lors de la victoire 1-0 de l'équipe de France contre la Finlande, le 9 septembre, à Helsinki. - F.FIFE/AFP

J.L

Didier Deschamps a beau avoir soulevé une coupe d’Europe avec Marseille, il ne fait pas partie des anti-Parisiens primaires, sa fonction de sélectionneur national oblige. Invité de la matinale d’Europe 1 lundi, l’ex-entraîneur de l’OM a défendu le nouveau projet parisien: «C’est une très bonne chose. On ne va pas se plaindre d'avoir de très grands joueurs, de classe mondiale, et qu’il y ait un club comme le PSG qui ait de grandes ambitions.»

Pour Deschamps, l’argent massif injecté par les Qataris dans les caisses du club parisien ne doit pas être perçu comme un problème. «Plus il y aura de clubs français avec de gros moyens, mieux c’est pour notre championnat, a ajouté “DD”. On se plaint de ne pas pouvoir attirer des joueurs de haut niveau, et quand ils sont là, on ne va pas se mettre à critiquer. Les locomotives, dans le football, sont là pour tirer les autres vers le haut, et non l’inverse.» On attend désormais la réponse des Marseillais, dont le train est lancé à grande vitesse en ce début de saison.