Nolan Roux à la lutte avec Dejan Lovren, le 23 septembre 2012 à Lille.
Nolan Roux à la lutte avec Dejan Lovren, le 23 septembre 2012 à Lille. - P.Rossignol/Reuters

A Lille, François Launay

Catastrophiques mercredi en Ligue des champions contre Borisov (1-3) ou brillants dimanche en Ligue 1 face à Lyon (1-1), le constat reste le même: Lille ne sait plus gagner. Depuis sa victoire à Saint-Etienne en ouverture du championnat, le Losc n’a plus célébré un seul succès en Ligue 1. Résultat : une 12e place au compteur et déjà cinq points de retard su un podium composé de Marseille, Lyon et Paris, ses adversaires directs pour le podium.

«Il nous reste la troisième place»

«Bien sûr, c’est inquiétant au niveau du classement mais de toute façon , Paris, vous les avez annoncé premier, et Marseille, vu leur début de saison, finira 1er ou deuxième. Donc il nous reste la troisième place», sourit Benoit Pedretti qui ne veut pas céder à la déprime. «Après Borisov, on avait besoin de retrouver une équipe et une solidarité. C’est un état d’esprit qu’il faut garder et qui peut nous donner de la confiance pour les matchs à venir. Je ne vois pas pourquoi ça ne reviendrait pas», espère le milieu de terrain lillois.

Le match à revivre en live comme-à-la-maison

Contre Lyon, le Losc a retrouvé une partie de son jeu offensif aux abonnés absents depuis le début de saison. Plein d’envie, les Nordistes ont sorti leur meilleur match de la saison. Paradoxe de la situation, c’est sans Kalou (suspendu), ni Martin (blessé), ses deux principales recrues de l’été, que Lille a retrouvé des couleurs dans un 4-3-3 mieux adapté à l’effectif nordiste: «Ils ont fait le match que j’attendais d’eux. On avait mis une stratégie en place qui a été très bien suivie. Il faut continuer dans cette voie là car si on joue tous nos matchs comme ça, on va en gagner beaucoup», se persuade Rudi Garcia, l’entraîneur nordiste. D’ici là, le Losc devra vite trouver le chat noir qui rôde dans les travées du Grand stade. Depuis l’inauguration de sa nouvelle enceinte, le Losc n’a pas encore gagné chez lui en Ligue 1. Pas le tableau de marche idéal pour un prétendant au podium aujourd’hui bien éloigné de ses ambitions.