Jonny Wilkinson a été magistral.
Jonny Wilkinson a été magistral. - P. AIM / ICONSPORT

Et dire que Castres avait été présenté comme l'un des outsiders du championnat après sa victoire contre Toulouse. Samedi à Mayol, l'équipe de Kockott s'est faite balayer par le RCT (33-12), victime de son trop gros manque d'imagination à l'arrière. Victime surtout d'une équipe de Toulon en grande forme, pour ne pas changer.

Wilkinson redevient le patron
La grande majorité des spectateurs de l'arène toulonnaise n'attendait qu'une chose de ce match : voir à quel point le duo Wilkinson-Michalak était complémentaire. A l'arrivée, il y a de quoi être optimiste pour le Brennus. Si le Français a été bon, l'Anglais a une nouvelle fois été décisif, claquant un drop magistral au retour des vestiaires avant de passer deux pénalités qui ont assommé l'opposition. L'après-midi n'a pourtant pas été parfaite. Gunther s'est rendu coupable de fautes de mains qu'il a attribuées à la fatigue. Mourad Boudjellal surtout a poussé un coup de gueule contre ... son public. « S'ils ne comprennent pas qu'on a besoin d'ouvrir le rugby à d'autres cultures, c'est qu'ils ont des petits cerveaux », glissa-t-il aux fans qui ont sifflé l'avant-match avec le rappeur Youssoufa.R. C.