Le Paris SG a poursuivi sur sa lancée en allant pulvériser Bastia (4-0) samedi avec un doublé d'Ibrahimovic, et monte sur le podium qu'abandonne Lorient (1-1 contre Nice), alors que Rennes, décidément maudit, a laissé échapper la victoire sur un but du gardien de Toulouse (2-2).
Le Paris SG a poursuivi sur sa lancée en allant pulvériser Bastia (4-0) samedi avec un doublé d'Ibrahimovic, et monte sur le podium qu'abandonne Lorient (1-1 contre Nice), alors que Rennes, décidément maudit, a laissé échapper la victoire sur un but du gardien de Toulouse (2-2). - Pascal Pochard Casabianca afp.com

© 2012 AFP

Le Paris SG a poursuivi sur sa lancée en allant pulvériser Bastia (4-0) samedi avec un doublé d'Ibrahimovic, et monte sur le podium qu'abandonne Lorient (1-1 contre Nice), alors que Rennes, décidément maudit, a laissé échapper la victoire sur un but du gardien de Toulouse (2-2).

Dimanche face à Evian (17h00), le leader Marseille tentera d'étirer son carton plein avec une sixième victoire, avant le choc de cette 6e journée de L1 entre Lille en plein doute et Lyon en pleine confiance (21h00). Bordeaux de son côté peut dépasser le PSG s'il atomise Ajaccio avec au moins six buts d'écart (14h00).

En attendant, le Paris ne baisse pas la garde. En Corse, il a enchaîné avec une quatrième victoire d'affilée toutes compétitions confondues, et confirmé sa grande forme affichée face au Dynamo Kiev mardi en Ligue des champions (4-1). Surtout, le PSG a fait preuve d'une grande maîtrise et d'un grand réalisme, sans donner l'impression de forcer.

A Bastia, le suspense a duré six minutes. Le temps pour Ménez, servi par Ibrahimovic, d'ouvrir le score pour son premier but de la saison. Le Suédois, auteur quant à lui de sa première passe décisive, a encore mis son empreinte en inscrivant ensuite un doublé, portant son compteur à sept buts marqués en cinq matches disputés.

"Il a un pourcentage de buts exceptionnel, s'est félicité son entraîneur Carlo Ancelotti. Il peut avoir deux opportunités et mettre deux buts. Mais il est aussi très important pour les autres, Ménez marque sur une passe d'Ibrahimovic".

Nene, aligné en soutien du duo Ibra-Ménez à la place de Pastore, a délivré deux passes décisives et montré qu'il demeurait une solution dans l'effectif hyper-concurrentiel, où le milieu Matuidi-Verratti-Chantôme a bien tenu la baraque, face à des Bastiais à la défense hyper-poreuse (16 buts encaissés).

Ancelotti avait remanié sa défense avec la première de Van der Wiel côté droit et la titularisation d'Armand à gauche, autour d'une charnière composée de Thiago Silva et Sakho, qui récupérait son brassard.

Un résultat spectaculaire soignant la différence de buts (+7), la cage restée inviolée et du temps de jeu pour des remplaçants: la capitale a le sourire avant de recevoir Sochaux le week-end prochain, puis surtout deux rendez-vous plus huppés en déplacement, à Porto en C1 et à Marseille en L1.

Lorient, après avoir fait des misères au PSG en ouverture du championnat (2-2 au Parc des Princes), lui a cette fois rendu service en étant neutralisé par Nice (1-1), un nul arraché par Monnet-Paquet in extremis alors que les Merlus étaient réduits à dix depuis la 64e minute et l'exclusion de Bourillon.

Rennes et son entraîneur Frédéric Antonetti, qui était sur la sellette après un début de saison raté (une victoire et quatre revers), pensaient au même ouf de soulagement. Mais ce fut ouf version verlan, lorsque le gardien de Toulouse Ahamada égalisait de la tête dans le temps additionnel (90e+6) !

Les Bretons restent empêtrés dans la zone de relégation (18e), alors qu'ils avaient pensé faire le plus dur en surmontant l'égalisation de Ben Yedder grâce à une belle volée d'Erding...

Surprise inverse avec Reims qui se hisse à la 5e place après avoir vaincu Nancy (2-0) sur des buts de Courtet et Diego sur penalty. Brest est parvenu à renverser Valenciennes (2-1) et passe dans la première moitié du classement.

Dans le duel entre les deux derniers, c'est Sochaux qui a enfoncé Troyes (3-1) et respire un peu mieux (13e) avec ce deuxième succès d'affilée. L'Estac en revanche recherche toujours sa première victoire.

Vendredi, avec un nul face à Saint-Etienne (1-1), Montpellier avait obtenu un bon point par les temps qui courent chez le champion de France.

Résultats de la 6e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Montpellier - Saint-Etienne 1 - 1

samedi

Bastia - Paris SG 0 - 4

Reims - Nancy 2 - 0

Brest - Valenciennes 2 - 1

Lorient - Nice 1 - 1

Toulouse - Rennes 2 - 2

Sochaux - Troyes 3 - 1

dimanche

(14h00) Bordeaux - Ajaccio

(17h00) Marseille - Evian/Thonon

(21h00) Lille - Lyon

Classement: Pts J G N P bp bc dif 1.Marseille 15 5 5 0 0 8 1 7 2.Lyon 13 5 4 1 0 11 4 7 3.Paris SG 12 6 3 3 0 10 3 7 4.Lorient 12 6 3 3 0 12 7 5 5.Reims 10 6 3 1 2 8 5 3 6.Bordeaux 9 5 2 3 0 5 3 2 7.Toulouse 9 6 2 3 1 7 7 0 8.Brest 9 6 3 0 3 7 11 -4 9.Valenciennes 8 6 2 2 2 7 5 2 10.Saint-Etienne 7 6 2 1 3 10 6 4 11.Nice 7 6 1 4 1 8 7 1 12.Lille 6 5 1 3 1 7 7 0 13.Sochaux 6 6 2 0 4 7 10 -3 14.Bastia 6 6 2 0 4 7 16 -9 15.Montpellier 5 6 1 2 3 7 9 -2 16.Ajaccio 5 5 2 1 2 3 5 -2 17.Evian/Thonon 4 5 1 1 3 6 7 -1 18.Rennes 4 6 1 1 4 7 11 -4 19.Nancy 4 6 1 1 4 2 8 -6 20.Troyes 2 6 0 2 4 6 13 -7

NDLR : Ajaccio a été pénalisé de 2 points (plus 1 avec sursis) en raison des incidents survenus à la fin du match contre Lyon, le 13 mai dernier.