Tino Costa au duel avec Xabi Alonso, le 8 avril 2012
Tino Costa au duel avec Xabi Alonso, le 8 avril 2012 - C.MOYA/SIPA

B.V.

Il est sans doute plus facile de se faire une place au milieu de terrain en équipe de France qu’en l’Argentine. Voilà ce qu’a dû se dire le joueur de Valence Tino Costa, passé par Montpellier il y a plusieurs saisons. Sur les ondes de RMC, le brillant récupérateur a exprimé sa volonté de jouer pour les Bleus. «Je l’ai dit et je le redis, je suis libre pour venir en sélection, je veux jouer pour la France.»

Comme Nenê l’an passé, Tino Costa drague donc les Bleus et Deschamps, avec de sacrés arguments. «Ma copine est Française. Les meilleures années de ma vie, je les ai vécues en France. C’est un pays qui a m’a beaucoup donné et je serais heureux de le lui rendre.» Et si il peut faire en même temps une petite carrière internationale, pourquoi pas. Surtout que le milieu de Valence possède un argument choc: «Je n’ai jamais reçu de pré-convocation mais je connais un peu la Marseillaise!». CQFD.