Ligue des Champions: Ibra et Thiago Silva, vive le Milan SG!

1 contribution
Publié le 18 septembre 2012.

Ibrahimovic et Thiago Silva buteurs mardi contre Kiev en ouverture du groupe A de la Ligue des champions, le Paris SG peut tirer un coup de chapeau aux deux transfuges de l'AC Milan achetés à prix d'or, qui ont tué le match après 30 minutes de jeu à peine (4-1).

Paré de ses plus beau atours pour ses retrouvailles avec la Ligue des champions qu'il n'avait plus accueillie depuis 2004, le Parc des Princes a compris pourquoi son club a offert à l'AC Milan plus de 60 millions d'euros pour débaucher le duo infernal et faire du défenseur brésilien le joueur le plus cher de la L1.

Réalistes et efficaces, les deux hommes ont en effet mis sur orbite le PSG en trouvant chacun l'ouverture en l'espace de dix minutes à peine.

Premier à s'élancer, l'attaquant Ibrahimovic, parfois un peu facile dans ses transmissions mais indiscutablement surdoué, n'a pas tremblé au moment de transformer un penalty obtenu par Ménez.

Après avoir pris Koval à contre-pied (19e), l'immense Suédois râleur, ensuite remplacé à la 73 minute par Lavezzi juste après avoir une dernière fois sermonné Verratti, a immédiatement stoppé sa course et pris la pause les bras ouverts, comme pour embrasser la tribune Auteuil.

Joueur le plus expérimenté du PSG à ce niveau, "Ibra" semble évoluer partout chez lui quand il joue la Ligue des champions.

Au passage, et même si l'adversaire proposé n'avait pas la notoriété ou le niveau des plus grands clubs qu'il a affronté avec la Juve, le Milan ou le Barça, ce but ira droit à l'attention de ceux qui lui reprochent de ne pas avoir toujours réussi à lustrer ses statistiques personnelles en C1.

Car déjà leader d'âme et de vestiaire de la troupe, l'attaquant de 30 ans au 27 buts en 87 apparitions à ce niveau était quand même attendu au tournant. De quoi avoir la pression au coup d'envoi... Et ni vu ni connu, il s'agit déjà de son 6e but en cinq matches cette saison!

Et que dire de Thiago Silva, qui portait pour la 1re fois seulement le maillot du PSG après avoir dû différer ses débuts en raison d'une blessure à une cuisse survenue mi-août avec le Brésil... lors d'un match face à son ami Zlatan!

Il se dit d'ailleurs qu'Ibra avait conditionné cet été son sort à celui du défenseur et qu'il était prêt à rester en Lombardie si l'Auriverde l'imitait.

Mais heureusement pour le PSG, son directeur sportif Leonardo a réussi à surfer sur la situation économique en berne à Milan pour ramener les deux joyaux de Berlusconi.

Comme liés par le même destin, l'excentrique attaquant au toucher de balle exquis semble parfois nettement plus "brésilien" que le défenseur rigoureux au style typiquement nordique.

Pas particulièrement sollicité en défense avant une 1re sortie autoritaire dans les pieds de Veloso (56), Silva a donc eu tout le loisir de monter aux avant-postes. Et grand bien lui en a pris!

Resté dans la surface après un corner, le défenseur qui fêtera samedi ses 28 ans a en effet eu le bonheur de se retrouver à la réception d'une relance de Matuidi. De près, il n'avait alors plus qu'à faire parler son sang-froid (29).

Petit clin d'oeil du destin, c'est même bien involontairement l'ex-Marseillais Taiwo, conspué par le public parisien, qui lui remet le ballon dans les pieds.

Chanceux, l'entousiaste virage Auteuil s'est ensuite vu adresser un petit coeur de sa nouvelle mascotte.

En un match, son 21e en C1, "le meilleur défenseur du monde", malicieusement sorti à la 81e par Ancelotti pour qu'il soit ovationné, venait de doubler au meilleur moment son total de but dans l'épreuve.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr