France 3-1 Biélorussie à revivre en live comme-à-la-maison ici

65 contributions
Publié le 11 septembre 2012.

FOOTBALL - L’équipe de France dispute mardi soir son deuxième match qualificatif pour la Coupe du monde 2014...

FRANCE 3 - 1 BIELORUSSIE
Capoue (50')
Jallet (67')
Putilo (72')
Ribéry (79')

90'3 C'est fini! Les Bleus s'imposent 3-1 avec un but en contre, un but de cocu et un but de classe. Ça fait plaisir. On a fait le boulot contre une équipe faiblarde recroquevillée sur son but. Merci de nous avoir suivis et à la prochaine pour la suite de ces éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

90' Jallet, Sakho, Ménez et Matuidi sur la pelouse. Quatre Parisiens ensemble en bleu en même temps. Manque que Douchez tiens.

87' On peut aimer Evra, mais il faut avouer qu'il n'a rien pour se défendre ce soir encore.

85' Beux passes décisives en deux matchs. Benzema apprend des choses auprès de Zidane au quotidien.

83' Le 4-1 était à 1m de la tête de Benzema. Faut pas déconner non plus, les attaquants ne vont pas se mettre à marquer quand même.

80' On respire un mieux là, hein. Dans l'cul les Biélorusses. L'arnaque de l'année n'aura pas lieu ce soir.

79' ET BUUUUUTTTTTT des Bleus!! Francky nous colle la pichenette des familles du gauche. 3-1

77' Le but de Jallet, c'est un peu une Kostadinov involontaire. Mais c'est beau.

75' Faudrait aussi dire aux joueurs français qu'ils ont le droit de suivre sur un péno raté, hein.

73' Bon, ça va y'a péno. J'avoue.

72' Et BUUUUTTTTT des Biélorusses. Lloris l'avait arrêté. Mais c'est repris derrière par un certain Putilo. 2-1

71' Et pénalty pour les Biélorusses... Il n'y a rien de chez rien, mais l'arbitre siffle faute de Mapou.

69' On ne va pas se mentir, il n'a pas fait exprès de la mettre dans le but. Sérieusement?

67' BUUUUUUUTTTTTT des Bleus! Ce centre tir de Jallet, sublime. 2-0

65' Capoue ouvre le crâne d'un Biélorusse. Il a tout réussi depuis le début de la seconde période.

64' Attention quand même à Hutarovich dans la dernière ligne droite de ce match.

61' Rodionov quitte lui aussi la pelouse. Il n'était pas sur la bonne fréquence ce soir.

59' L'entrée en jeu de Valbuena à la place de Giroud. Ah il fait moins le malin cette saison l'ancien chouchou de Nicollin.

57' Mais laissons les attaquer. En contre, on leur en plante quatre derrière. Ils ne savent pas défendre quand on met un peu de vitesse.

55' On l'arrête plus le Capoue. Petit pont, passe à cinq mètres. Mëme au Stadium il n'a jamais fait ça, non?

55' Donc on doit notre salut à un ramasseur de balle qui a lancé le ballon plus vite que n'importe quel lanceur de pois. Superbe geste technique.

53' Bon, faut quand même avouer que Capoue était le plus mauvais sur le terrain depuis le  début. Avec Benzema.

52' Et c'est donc en contre que l'équipe de France a marqué. Comme quoi.

50' BUUUUTTTTTT!!!! Capouuuuueee! Oui petit. Ribéry à la passe décisive. 1-0

49' Les Biélorusses viennent de rater la plus grosse occase du match. Rien que ça. Lloris sauve la BARAQUE.

47' Le foot est vraiment un sport à la con. Tu peux être mauvais et sans talent et ne pas perdre contre beaucoup plus fort que toi. Et c'est bien pour ça qu'on adore ce sport.

46' C'est reparti au Stade de France. "Le jeu sur les côtés en percussion", c'est la clé de ce match selon La Dèche.

46' Alors on se la régale, hein? Pendant la pause, je vous propose la lecture de cette triste histoire, celle de Chipie, qui nous arrache des larmes depuis deux jours à la rédaction.

45'+1 Et c'est la pause au SDF. Toujours pas de but, mais une nette domination française. C'est pas tout, mais en football, ça ne sert à rien. Il faut scorer.

45' Crachez autant que vous voulez sur Ribéry, c'est le meilleur Français de la première mi-temps. Et oui.

42' Toujours autant de mal à s'approcher du but biélorusse. On reste à distance. En deuxième mi-temps, on appelle Zlatan.

40' Et l'Angleterre qui est menée par l'Ukraine à domicile. Régalade.

38' Si toi aussi tu n'avais pas encore ton bac quand l'équipe de France a marqué son dernier coup franc direct.

36' Oh ce coup franc de Benzema! C'est juste à côté. Rendez-nous Zidane...

35' Jallet monte si haut qu'il force Benzema à changer de zone. A la fin du match aura fait tous les postes sur le terrain.

33' La recherche permanente du centre, je sais pas si c'est un choix judicieux face à une porte blondée comme celle-là.

31' Et une frappe lointaine d'un Biélorusse. Sakho dégage. Alex ne l'aurait pas eu, hein.

29' Alerte Ola au stade de France. Et rien à voir avec le maillot 98 du RC Lens.

28' J'annonce un but sur une frappe de loin de Bressan, l'une des plus belles affaires à Football Manager de ces cinq dernières années.

27' @nyko83 ton combat est juste. Je le soutiens. On aurait rempli La Route de Lorient ce soir.

25' Lamentable ce gardien biélorusse qui se roule par terre après un effleurement de Giroud. 2 minutes gagnées gratos.

23' Etienne Capoue, on peut lui dire qu'il a le droit de jouer les ballons sans demander l'autorisation à Mavuba?

22' Les Biélorusses se mettent au taekwondo pour accueillir Ribéry. Ils ne finiront pas à 10.

20' Ouais, Bélarus c'est la traduction anglaise. Nous on dit Biélorusse. Sinon, allez sur le live du Guardian.

19' Dur début de match Benzema. Dans cinq minutes je demande l'entrée de Valbuena.

18' Et pendant ce temps...

16' Cabaye, il bien gentil, mais quand il faut balancer un vieux pointu dégueulasse, y'a plus personne.

14' Premier arrêt de Lloris. Prends ça Brad Friedel.

13' Et l'Espagne qui plante à la 86e par Soldado. On les aura à la différence de but ces rapaces.

12' Oh la tête de Giroud! Elle est repoussée par le gardien biélorusse. L'an dernier ça rentrait.

10' Ah première incursion biélorusse dans la moitié de terrain française. Yanga M'Biwa et Sakho étaient en train de jouer auc cartes.

8' Et l'Espagne qui n'arrive pas à battre la Géorgie à 10 minutes de la fin. Oh que c'est bon pour les Bleus.

7' Au fait, Julien Benneteau, un avis sur Bressan?

6' Cabaye ramasse le PQ sur la touche. Depuis qu'on les prive de primes de victoires, ils font du zèle, jte jure.

4' Et un premier péno oublié à Ribéry. Bon, ça va il est en dehors de la surface. En corse à ça se siffle pour Bastia, ça.

3' Trois minutes de jeu et les Biélorusses se jettent déjà à trois sur chaque ballon en défense. Ils vont verouiller tout ça vite fait.

2' Donc Ribéry est à gauche et Benzema à droite. On ne bouge pas Francky comme ça.

1' C'est parti pour ce match. Déconnez pas les mecs.

20h57: La Marseillaise chantée dans un stade de France bien clairsemé. Ah pour Coldplay y'a du monde, mais dès qu'on parle des choses sérieuses, vous n'êtes plus là, hein.

20h53: "Karim Benzema on ne peut pas le juger que sur sa capacité à marquer." Le match n'a pas commencé qu'on n'est déjà pas d'accord avec Lizarazu.

20h51: Attention, du lourd au stade de France ce soir, avec José Garcia et Franck Duboscq. Pas de panique, ils ne sont qu'en tribune.

20h42: Et Ribéry qui se retrouve théoriquement côté droit. C'est bien parce que Benzema lui prend la place. Il ne l'aurait pas laissée à n'importe qui. Bon, vous en pensez quoi ce cette équipe?

20h37: Hâte de voir ce que vaut Etienne Capoue au milieu avec un autre maillot que celui de Toulouse.

20h36: Donc le couillon de l'affaire s'appelle Jérémy Ménez. C'est lui qui va faire banquette ce soir. Idem pour Réveillère.

20h34: Et voici la compo des Bleus avec quelques surprises. On aura Benzema et Giroud associés ce soir sur la pelouse. Deschamps est un homme qui ose, lui.
Le onze de départ de l'équipe de France: Lloris - Jallet, Yanga-Mbiwa, Sakho, Evra - Capoue, Mavuba, Cabaye - Benzema, Giroud, Ribéry

20h32: Bonsoir à tous, j'espère que vous avez plus la patate qu'Abou diaby. On file direct au stade de France, à moitié vide pour ce match qui ne fait pas rêver. On ne va pas se mentir. Mais au moins, il y a un gros enjeu.

 Confirmer et séduire, si possible. Quatre jours après avoir assuré le minimum vital en Finlande, les Bleus retrouvent le Stade de France face à un adversaire qui ne leur rappelle pas que des bons souvenirs: il y a deux ans au même moment les Biélorusses avaient plombé les débuts de Laurent Blanc à Saint-Denis. Les joueurs de Didier Deschamps sont prévenus, même si le contexte n’est pas si différent qu’à l’époque, entre des Bleus en perpétuelle reconstruction et un adversaire mésestimé à ce niveau. Sans Diaby et dans une enceinte à moitié vide ou presque (50.000 spectateurs seulement sont attendus), ça sent bon le match piège à devoir forcer la décision dans le dernier quart d’heure. Bref, une soirée bien stressante en perspective

>> Soyez avec nous pour maudire Patrice Evra, Jérémy Ménez, ou les deux dés 20h45...

Julien Laloye
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr