Les Bleus lors de leur dernier entraînement avant d'affronter la Biélorussie, le 10 septembre 2012 à Paris.
Les Bleus lors de leur dernier entraînement avant d'affronter la Biélorussie, le 10 septembre 2012 à Paris. - M.Euler/SIPA

Julien Laloye

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  •  Confirmer et séduire, si possible. Quatre jours après avoir assuré le minimum vital en Finlande, les Bleus retrouvent le Stade de France face à un adversaire qui ne leur rappelle pas que des bons souvenirs: il y a deux ans au même moment les Biélorusses avaient plombé les débuts de Laurent Blanc à Saint-Denis. Les joueurs de Didier Deschamps sont prévenus, même si le contexte n’est pas si différent qu’à l’époque, entre des Bleus en perpétuelle reconstruction et un adversaire mésestimé à ce niveau. Sans Diaby et dans une enceinte à moitié vide ou presque (50.000 spectateurs seulement sont attendus), ça sent bon le match piège à devoir forcer la décision dans le dernier quart d’heure. Bref, une soirée bien stressante en perspective

    >> Soyez avec nous pour maudire Patrice Evra, Jérémy Ménez, ou les deux dés 20h45...

    permalien