Incendie dans les Bouches-du-Rhône: Le mineur qui a reconnu en être l'auteur a été mis en examen

22 contributions
Publié le 28 août 2012.

ENQUETE - Il encourt dix ans de prison...

Le mineur de 14 ans, qui a reconnu être à l'origine de l'incendie qui a brûlé de 400 à 500 hectares dimanche autour d'Orgon (Bouches-du-Rhône), a été mis en examen pour «destruction volontaire par incendie», a indiqué ce mardi le parquet d'Aix-en-Provence.

«Le parquet a requis son placement en détention provisoire eu égard à son profil psychologique et aux risques sérieux de récidive», a précisé le procureur de la République, Dominique Moyal, dans un communiqué. Le juge des libertés et de la détention rendra sa décision dans la soirée. Le mineur, habitant du village, avait été placé en garde à vue dimanche à 15h30. «Il a reconnu être l'auteur des faits, à savoir la mise à feu de brindilles dans un secteur forestier vers 2h du matin par fort mistral», a souligné Dominique Moyal, ajoutant qu'il n'a visiblement pas pris conscience de la portée de son geste.

Il encourt une peine de 10 ans de prison

La procédure a été transmise mardi au parquet d'Aix-en-Provence, «au titre du pôle de l'instruction compétent pour traiter les affaires criminelles du ressort du tribunal de grande instance de Tarascon». L'adolescent, poursuivi pour «destruction volontaire par incendie de bois, landes ou forêts ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à 8 jours» - deux pompiers ont été légèrement blessés - encourt une peine de 10 ans de prison, et non 20 en raison de sa minorité au moment des faits. Il avait déjà été mis en examen fin juillet pour incendie volontaire après une série de départs de feux survenus à Orgon au début de l'été.

L'incendie, parti dans la nuit de samedi à dimanche, dans une zone de barres rocheuses, à proximité du camping d'Orgon, et attisé par des rafales de mistral soufflant jusqu'à 70 km/h, a parcouru près de 1.000 hectares de terrain, brûlant plus de 400 hectares de végétation (moitié de forêts et l'autre de terres agricoles).

Une habitation individuelle a été incendiée et une dizaine de véhicules ont brûlé, détaille le parquet qui évoque des dégâts matériels «considérables». Selon les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, le feu était considéré comme éteint mardi mais restait pour la nuit sous la surveillance d'un dispositif de quelque 200 hommes.

Avec AFP
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr