Candice Ahnine-Cohen se bat depuis plus de 3 ans pour que sa fille, Aya, 10 ans, enlevée en 2008 par son père, lui soit rendue.
Candice Ahnine-Cohen se bat depuis plus de 3 ans pour que sa fille, Aya, 10 ans, enlevée en 2008 par son père, lui soit rendue. - Alexandre Gelebart / 20 Minutes

M.P.

On en sait un peu plus sur la mort de Candice Cohen-Ahnine, cette mère qui se battait pour récupérer sa fille, aux mains de son père, un prince saoudien. Elle a été retrouvée morte à son domicile parisien vendredi et l’annonce de son décès, samedi, a surpris et son décès est intervenu dans des «circonstances troubles», selon la maison d’édition les Archipel qui a publié son livre coup de poing «Rendez-moi ma fille!». La piste du suicide semble exclue par les enquêteurs qui penchent pour l’accident.

Elle a été retrouvée morte après une chute du 4e étage, selon Le Parisien, comme si elle fuyait pour aller chez son voisin. « Il y a quelques jours, Candice m’avait confié qu’elle se sentait menacée », explique au quotidien un ami de la jeune femme de 34 ans.

Droit de visite pour sa fille

Cette jeune femme se battait depuis 2008 pour récupérer sa fille Haya, âgée de 11 ans, retenues par son père en Arabie Saoudite, et qu’elle n’avait pas revue jusque-là. A la rentrée, elle devait justement se rendre à Ryad, puisqu’elle avait obtenu, après un long bras de fer judiciaire, un droit de visite.

En janvier 2012, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait en effet délivré une première décision en sa faveur et exigé que l'enfant soit rendue à sa mère, le père s'exposant à ce que soit délivré contre lui un mandat d'arrêt international. Elle-même avait été retenue de long mois dans le palais princier de Sattam al Saoud, avant d’être exfiltrée, sans sa fille.