Les nouveaux paquets de cigarettes australiens.
Les nouveaux paquets de cigarettes australiens. - A.PRYKE/ Newspix / REX / SIPA

Enora Ollivier

A quoi vont ressembler ces paquets dits «neutres»?

Les paquets de cigarettes en Australie auront désormais un fond vert olive. Aucune marque, aucun logo, aucune couleur attrayante ne figurera dessus. En revanche, un avertissement concernant les dangers du tabac – comme «fumer provoque des cancers de la gorge et de la bouche» - et une photo choc seront toujours apposés sur le carton.

Pourquoi cette mesure?

Il s’agit d’une recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), que l’Australie est la première à mettre en place. Le but est de rendre moins attractifs les paquets, notamment auprès des adolescents et des jeunes adultes. Ces clients sont en effet «très sensibles au marketing», souligne Joseph Osman, directeur de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT).

Quid des «gros fumeurs»?

«Si vous êtes un gros fumeur, cela veut dire que vous êtes drogué», note Joseph Osman. Ainsi, ces fumeurs devraient être moins sensibles à la neutralisation des paquets. Toutefois, affirme-t-il, cela reste «un nouvel acte de prévention», ce qui n’est pas négligeable. «Il faut voir d’où l’on vient», explique-t-il, rappelant que «dans les années 50, les publicités mettaient en scène des stars glamour et des sportifs qui vantaient les bienfaits du tabac» pour inciter les gens à acheter des cigarettes.

Est-ce que c’est efficace pour faire baisser le nombre de fumeurs?

Difficile à dire, car la mesure va entrer en vigueur pour la première fois dans le monde en décembre, en Australie. Mais «d’après les études scientifiques qui ont été menées, on pense que ce sera efficace», estime le tabacologue. «Ce sera un plus», continue-t-il, tout en déplorant que les mesures de prévention arrivent «au goutte-à-goutte». Pour lui, il faudrait que ce type de mesure soit prise en France conjointement avec d’autres, comme le remboursement intégral des médicaments aidant à arrêter de fumer et l’augmentation significative des prix.

Ce type de paquet va-t-il arriver en France?

C’est en tout cas le souhait de la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui s’est déclarée fin juillet favorable à «ce qu’on appelle le paquet neutre». Durant la campagne présidentielle, François Hollande s’était également dit «intéressé» par cette expérience.  La ministre a affirmé vouloir «se battre, en particulier au niveau européen» pour que cette mesure soit adoptée. La Commission européenne est effectivement en train de préparer la révision de la directive relative aux produits du tabac et devrait donner des propositions à l’automne. Seulement, les pays membres ne sont pas tous d’accord sur l’utilité d’une telle mesure.

Quelles sont les réactions des cigarettiers?

Ils sont évidemment contre cette mesure. British American Tobacco, Imperial Tobacco, Philip Morris et Japan Tobacco avaient d’ailleurs déposé un pourvoi devant la Haute-Cour de justice d’Australie pour tenter de bloquer la mesure, mais ils ont été déboutés. Leur argument principal: la neutralité des paquets pourrait avoir comme conséquence un développement de la contrefaçon et du trafic. Une crainte qui n’est pour l’heure pas étayée par des études.