Des adolescents se rafraichissent dans une fontaine à Lyon, lors d'une période de forte chaleur dans la région, le 26 juillet 2012.
Des adolescents se rafraichissent dans une fontaine à Lyon, lors d'une période de forte chaleur dans la région, le 26 juillet 2012. - C. VILLEMAIN/20 MINUTES/SIPA

E.O.

Il va faire chaud, chaud, chaud ce week-end.  La France va connaître un épisode de forte chaleur dès vendredi, avec des températures allant de 24 à 40 degrés. Six départements du sud-ouest - le Lot, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, le Gers et la Haute-Garonne - se trouveront d'ailleurs dans un état de canicule vendredi et sont placés en vigilance orange à partir de 12h.

>> Consultez les prévisions de Météo-France 

>> Les recommandations à suivre en cas de forte chaleur

Des températures de l'ordre de 36 à 40 degrés seront enregistrées du sud-ouest au centre-est, notamment en Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin, Auvergne, et aussi dans une partie de Rhône-Alpes, jusqu'au sud de la Bourgogne. On s'attend par exemple à Toulouse à des températures de l'ordre de 38 degrés et de 40 degrés à Clermont-Ferrand dimanche.

Moins chaud sur le littoral

Dans la moitié nord, jusqu'aux frontières belges et allemandes, il fera un maximum de 34 à 36 degrés.

Grâce à l'influence de la mer, il fera moins chaud sur une étroite bande littorale: 24 à 28 degrés sur les côtes de la Manche, 25 à 26 en Bretagne, 30 à 34 sur les bords de la Méditerranée.

Les températures vont commencer à baisser à partir de lundi dans le quart nord-ouest (Bretagne, Normandie, ouest de l'Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais) et en Picardie. Dans le reste du pays, la période de chaleur pourrait se poursuivre jusqu’à mercredi inclus.

«Le dispositif canicule est prêt»

Michèle Delaunay, la ministre déléguée aux Personnes âgées a toutefois assuré mercredi sur Europe 1 que «le dispositif canicule est prêt». «J’ai expérimenté la cellule de crise du ministère et tous les niveaux d’alerte sont bien rodés», a-t-elle poursuivi.

Pour l’heure, le système d’alerte canicule et santé mis en place par l’Institut de veille sanitaire et Météo-France n’a pas été activé.