Des policiers sur les lieux du braquage survenu à Grenoble, le 10 août 2012.
Des policiers sur les lieux du braquage survenu à Grenoble, le 10 août 2012. - AFP PHOTO /JEAN-PIERRE CLATOT

E.O., avec AFP

Au moins trois hommes ont braqué ce vendredi matin une bijouterie du centre-ville de Grenoble avec des armes de guerre, blessant le bijoutier avant de s'enfuir en prenant une passante en otage qu'ils ont libérée à une quinzaine de kilomètres de Grenoble, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Les faits se sont déroulés vers 11h40. «Les hommes, cagoulés et munis d'armes automatiques de gros calibres, ont tiré plusieurs coup de feu dans la bijouterie et à l'extérieur en direction de la police», a précisé la préfecture. Ces armes ont été qualifiées «d'armes de guerre» par cette source.

Le bijoutier touché par balle à la jambe

En sortant, les suspects ont pris en otage une femme, qu'ils ont ensuite libérée, «choquée mais pas blessée»,  à Saint-Ismier, à une quinzaine de kilomètres de Grenoble, a précisé la préfecture de l'Isère, confirmant une information du Dauphiné Libéré. D'après le journal, les agresseurs auraient d'abord  tenté de prendre en otage un passant mais ont renoncé après l'intervention d'un commerçant, qui a été frappé à coups de crosses.

Le bijoutier a quant à lui été touché par balle à la jambe. Il a été transporté, conscient, au CHU de Grenoble. Très choquée, une cliente de la bijouterie témoin du braquage a également dû être évacuée, signale Le Dauphiné Libéré. Aucun des policiers n'a été blessé, selon la préfecture.

«On a évité le pire»

«L’important, c’est que l’otage ait pu être libérée indemne», a souligné Yannick Blouin, adjoint du Directeur départemental de la sécurité publique de l’Isère auprès du Dauphiné Libéré. «Même s’il est évidemment regrettable que le bijoutier ait été atteint d’une balle, on a évité le pire au regard du type d’armes utilisées et au regard du nombre de personnes qui se trouvaient dans le magasin et sur la place au moment des faits», a-t-il continué.

Les braqueurs se sont enfuis en voiture, un puissant 4x4, en direction de Chambéry (Savoie) après avoir pris en otage la passante. Les policiers qui sont à leur recherche ont perdu leur trace dans l'agglomération de Chambéry. Le montant du butin est en cours d'évaluation mais selon Le Dauphiné Libéré, les braqueurs auraient réussi à mettre la main sur de nombreux bijoux.

En raison de débordements systématiques sur ce type de sujets, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.