Des policiers postés à proximité de la maison où un homme armé retient à son domicile les parents de son ex-concubine dans le cadre d'un litige familial (le 06 août 2012 à Dijon)
Des policiers postés à proximité de la maison où un homme armé retient à son domicile les parents de son ex-concubine dans le cadre d'un litige familial (le 06 août 2012 à Dijon) - AFP PHOTO/ARNAUD FINISTRE

J. M., C. C., N. Bu. et Florence Donjon à Dijon

Cet article est mis à jour régulièrement. Cliquez ici pour rafraîchir la page

22h10: Selon la police, le forcené s'est suicidé. Peu avant 22h, le GIPN avait, selon nos informations, tenté d'établir le contact, et peut-être de donner l'assaut. Du mouvement autour de la maison avait été aperçu et un nouveau coup de feu avait retenti. La police a également confirmé que l'homme a bel et bien abattu sa belle-mère, comme l'indiquait plus tôt RTL (lire ci-dessous). L'adjoint du procureur devrait tenir une conférence de presse sous peu.

Une prise d'otages est en cours à Dijon (Côte-d'Or), à proximité de la gare, a confirmé le procureur de la République, Eric Lallement, à 20 Minutes. Une importante présence policière a été déployée rue des Perrières, où se déroulent les faits, et le quartier a été bouclé, selon notre journaliste sur place. L'incident aurait débuté vers 15h. Un coup de feu a été tiré lorsque les policiers sont arrivés sur place.

Un contentieux entre deux ex-concubins serait à l'origine de la prise d'otages, et le forcené âgé d'une trentaine d'années et connu pour des «actes de violence» selon l'AFP, est toujours retranché dans son appartement avec les parents de son ex-compagne. Ces derniers s'étaient rendu sur place pour récupérer les affaires de leur fille qui, ne les voyant pas revenir, a alerté la police. Aucun policier n'a été blessé, et on ignore s'il y a des victimes. RTL indique que l'homme a abattu sa belle-mère, ce que n'a pas confirmé le procureur.

L'intervention du GIPN de Lyon, qui s'est rendu sur place, serait prévue pour les prochaines heures.