Capture d'écran du compte Twitter de Matthieu Tuvignon, disparu le 12 juillet 2012 en Californie.
Capture d'écran du compte Twitter de Matthieu Tuvignon, disparu le 12 juillet 2012 en Californie. - 20 MINUTES

Julien Ménielle

Difficile de passer inaperçu quand on est un gaillard d’1,85 m pour 88 kg. Pourtant, Matthieu Tuvignon, un Français de 32 ans installé dans la banlieue de San Jose, en Californie est porté disparu depuis le 12 juillet.

«Pour lui, l’Amérique, c’était les grands espaces, la liberté», se souvient le père du jeune homme interrogé par Le Parisien. Après une enfance passée au milieu d’une fratrie de quatre enfants en région parisienne, dans l’Essonne, son bac S puis son diplôme d’école de commerce en poche, c’est donc tout naturellement que Matthieu Tuvignon s’envole pour la Californie en 2006.

Déception professionnelle et projets d’enfants

Désireux de réussir, le jeune homme n’hésite pas à retourner sur les bancs d’une université américaine pour passer ses équivalences avant de trouver du travail sur place. Selon son profil LinkedIn, après plusieurs emplois, c’est en mai dernier qu’il intègre UpMo, une start-up près de Santa Clara. Mais l’aventure n’est pas la hauteur de ses espérances.

«Il aurait préféré quelque chose qui soit en accord avec son profil», raconte son père au Parisien. Mais le jeune homme a trouvé l’amour de l’autre côté de l’Atlantique. Stefanie, une Américaine de 9 ans son aînée, qu’il a épousée. «Ils s’adorent et ont des projets d’enfants», assure son père au quotidien.

«Il n’avait pas d’ennemis»

Matthieu Tuvignon est bien intégré aux Etats-Unis. Inconnu des services de police, «il n’avait pas d’ennemis, affirme son père. Je suis sûr que sa disparition a un lien avec ses soucis au travail». Le jour de sa disparition, d’ailleurs, le jeune homme avait rendez-vous avec un de ses supérieurs, pour un motif inconnu à ce jour.

C’est après cette entrevue que le jeune homme a disparu, ne revenant jamais de sa pause déjeuner.Ni sa femme ni ses proches, installés dans la région d’Albi, ne parviennent à le joindre au téléphone. Son père avance l’hypothèse selon laquelle il aurait pu «tout plaquer». La disparition de son passeport semble accréditer cette version. La police californienne a cependant précisé qu’il pourrait être en possession d’une arme à feu.