Un hélicoptère et un canadair tentent d'éteindre l'incendie qui ravage le nord-est de l'Espagne, à Boadella d'Empordà, le 24 juillet 2012.
Un hélicoptère et un canadair tentent d'éteindre l'incendie qui ravage le nord-est de l'Espagne, à Boadella d'Empordà, le 24 juillet 2012. - REMY GABALDA / AFP

N. Beu. avec AFP

L'incendie qui a fait quatre morts et dévasté 14.000 hectares de végétation dans le nord-est de l'Espagne depuis dimanche était mardi soir «en phase de contrôle», a annoncé le ministre de l'Intérieur du gouvernement catalan, Felip Puig. «La bonne nouvelle est que l'incendie de La Junquera est entré aujourd'hui en phase de contrôle», a déclaré Felip  Puig à la presse.

L'incendie ne progresse plus depuis lundi

Lundi, la fumée était visible depuis Barcelone, à plus de 150 km au sud de la frontière, et une odeur de brûlé enveloppait la ville. Cependant, l'incendie ne progressait presque plus lundi soir, après avoir détruit depuis la veille plus de 13.800 hectares de végétation.

«L'impression est qu'il sera possible d'entrer dans une phase de contrôle dans la journée», avait même déjà déclaré Felip Puig à la presse plus tôt dans la journée de mardi. «Nous sommes raisonnablement optimistes», avait-il ajouté, estimant que les conditions climatiques étaient favorables, avec une baisse des températures, l'augmentation de l'humidité dans l'air et l'absence de vent.

Un père et sa fille tués en voulant échapper aux flammes

L'autoroute qui relie la France à l'Espagne, entre Perpignan et Figueres, a pu rouvrir dans les deux sens, après avoir été fermée à deux reprises depuis dimanche. La ligne de TGV entre Perpignan et Barcelone a également été rétablie. Des milliers d'habitants ont reçu la consigne de rester confinés chez eux, côté espagnol, dans 17 villages. Ceux qui ont fui sont hébergés dans des centres d'urgence, notamment à Figueres, à une vingtaine de kilomètres au sud de La Junquera.

L'incendie a été maîtrisé dans le secteur de Port-Bou, une localité du côté espagnol, sur la côte méditerranéenne. C'est là que deux Français, un père et sa fille de 15 ans, ont été tués en sautant dans la mer pour échapper aux flammes. Un autre Français, âgé de 64 ans, a succombé lundi à de très graves brûlures et un Espagnol de 75 ans est mort dimanche dans le village de Llers, près de La Junquera, d'une crise cardiaque après avoir vu sa maison entourée par les flammes.

>> Lire les témoignages d'Alexis et Kevin, tous les deux piégés par l'incendie