Capture d'écran de Google Street View montrant la bijouterie dans laquelle un braqueur a été abattu, le 19 juillet 2012 à Paris.
Capture d'écran de Google Street View montrant la bijouterie dans laquelle un braqueur a été abattu, le 19 juillet 2012 à Paris. - 20 MINUTES

Oihana Gabriel

La garde à vue du bijoutier du VIIe arrondissement de Paris qui a tiré et tué un braqueur jeudi après-midi est prolongée jusqu'à samedi.

Selon une source judiciaire, «il n'y a pas eu d'échange de coups de feu, ce qui n'écarte pas la possibilité de légitime défense.» L'enquête devra éclaircir les circonstances de l'agression.

Les résultats de l'autopsie ont démontré que la victime avait été atteinte par deux projectiles, l'un à la hanche et l'autre à l'épaule, qui fut létal. La balle a en effet dévié vers l'abdomen. La garde à vue du bijoutier devrait s'achever samedi.

Dans l'avenue de la Motte-Piquet, où s'est déroulé le drame ce jeudi, les commerçants soutiennent leur collègue. Tous semblent espérer que la légitime défense sera retenue pour ce petit commerçant qui travaillait depuis trente dans ce quartier calme.