Les musulmans de France entament le mois de jeûne du ramadan

72 contributions
Publié le 20 juillet 2012.

RELIGION - Il s'agit notamment de se priver de nourriture et d’eau, entre le lever et le coucher du soleil...

Les musulmans de France ont entamé ce vendredi à l'aube le mois de jeûne du ramadan, un des cinq piliers de leur religion, a annoncé jeudi le Conseil français du culte musulman (CFCM).

 

«Le CFCM, réuni ce jeudi 19 juillet 2012, annonce solennellement que le premier jour du mois sacré de Ramadan pour l'an 1433 de l'Hégire correspondra au vendredi 20 juillet 2012», selon un communiqué de son président Mohamed Moussaoui.

Pendant le jeûne du ramadan, tout croyant doit s'abstenir de s'alimenter, de boire et d'avoir des relations sexuelles. Il doit se purifier, contenir ses passions et ses désirs, et éviter tout ce qui peut blesser son prochain. En région parisienne, le jeûne commence vendredi à 4h30 et se termine à 21h47.

>> Le ramadan pour les nuls

Le mois du ramadan, basé sur la lunaison, dure entre 29 et 30 jours. La fête de l'aïd el-fitr, qui marque sa fin, sera donc célébrée le 17 ou le 18 août, après l'observation de la nouvelle lune. Cette fête correspond au premier jour du mois de chawel, le dixième du calendrier musulman.

Ce calendrier commence avec la hijra (migration) du prophète de La Mecque vers Médine en 622, fuyant ses ennemis. Il est basé sur une année de 12 mois lunaires de 29 à 30 jours. L'année héjirienne est donc plus courte de onze jours en moyenne que l'année grégorienne.

Selon la tradition, c'est l'observation à l'oeil nu de la nouvelle lune qui signale le début du mois. Comme le premier croissant n'est pas toujours visible partout et au même moment, il arrive que le mois de ramadan commence avec un jour d'intervalle suivant le lieu où l'on se trouve.

Ainsi, les monarchies du Golfe ont annoncé pour vendredi le début du ramadan. Mais les autorités religieuses d'Oman ont décidé qu'il commencerait samedi, le croissant de lune n'ayant pas été observé dans ce vaste sultanat du sud-est de la péninsule arabique.

«Promouvoir le respect»

Il y a encore quelques années, les musulmans de France suivaient leur pays d'origine. Désormais, le CFCM veut mettre en place un calendrier lunaire «basé sur le calcul», et non plus sur l'observation à l'oeil nu, afin de pouvoir dire à l'avance la date des fêtes musulmanes.

«Le CFCM appelle les musulmans de France à faire vivre l'esprit de ce mois, empli de solidarité et de générosité, en tendant la main aux plus démunis et en apportant leur secours à ceux qui subissent partout dans le monde l'épreuve de la faim et de la soif au quotidien», ajoute le communiqué.

«Le jeûne, pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques, doit offrir à tous l'occasion de mettre en valeur ce qui rassemble et rapproche les êtres tout en promouvant le respect de leurs différences», souligne le texte.

Menus et produits «spécials ramadan»

En 2009, environ 70% des musulmans de France (estimés à 3,5 millions, dont environ 800.000 pratiquants réguliers), déclaraient observer le jeûne du ramadan, contre 60% il y a 20 ans, selon un sondage Ifop.

Dans les quartiers à forte population musulmane, les restaurants modifient les menus, les commerces et grandes surfaces proposent des produits «spécial ramadan» et des affichettes appellent les croyants à faire des dons de nourriture ou d'argent.

Plus qu'à l'ordinaire, les musulmans sont nombreux à se rendre dans les mosquées pour des «tarawhih», prières surérogatoires durant lesquelles ils doivent écouter l'imam récitant chaque soir une portion du Coran.

M.Gr. avec AFP
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr