L'université Pierre et Marie Curie, installée sur le campus de Jussieu, à Paris.
L'université Pierre et Marie Curie, installée sur le campus de Jussieu, à Paris. - MARZARI/SIPA

Delphine Bancaud

Le bac rime toujours avec la fac. Selon une note d'information que vient de publier le ministère de l'Enseignement supérieur sur les bacheliers 2011, un lauréat sur quatre s'est inscrit en première année de licence à l'université cette année là, contre un sur trois lors de la précédente enquête en 2006.  Quatre lauréats du bac général sur dix s'inscrivent en licence, contre 16 % des bacheliers technologiques et 7 % des bacheliers professionnels. Un plébiscite qui s'explique sans doute par le coût réduit des études, l'absence de sélection à l'entrée de la fac et la mauvaise connaissance des autres filières par les étudiants. Pour beaucoup d'étudiants, s'orienter vers l'université serait ainsi davantage une solution de facilité plutôt qu'un choix motivé.

 Une orientation par défaut

Autre écueil révélé par l'étude: 25 % des étudiants de licence seraient inscrits par défaut à la fac, car ils n'ont pas été admis dans la formation qu'ils avaient demandé en premier choix.  Ce sont les filières AES, économie et gestion et sciences qui comptent le plus d'inscrits par défaut  (37 % pour la première, 31 % pour les autres). Autre information: plus d'un tiers des bacheliers technologiques et professionnels sont inscrits par défaut (respectivement 34 et 36 %). Un souci lorsqu'on sait que la réussite en première année dépend en partie de la motivation. Or, un étudiant sur deux échoue lors de sa première année de licence...

>> Vous entrez en licence en septembre? Pour quelles raisons avez-vous fait ce choix?

Vous êtes licencié et dans le monde du travail? Regrettez-vous aujourd'hui ce choix? 

Déposez votre témoignage dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr