Mathieu et Marc, une semaine «no limit» en club en Turquie

9 contributions
Publié le 12 juillet 2012.

PORTRAIT DE VACANCES - Mathieu et Marc, internautes de «20Minutes» ont «craqué le budget vacances» cette année. Ils partiront début août pour une semaine «tout inclus» en Turquie...

Pour notre premier portrait de vacanciers de l’été, 20Minutes vous présente Marc et Mathieu, 30 et 32 ans. En 2012, le couple a décidé de changer ses habitudes. La première semaine d’août, les trentenaires s’envolent pour Kemer, en Turquie, sur la côté méditerranéenne. Ils ont choisi un club de vacances «tout compris», pour 1.500 euros par personne. Seul objectif: «Lâcher prise.»

J’ai eu «envie de ne rien faire»

Chargé de recouvrement de créances dans une banque de Lille (Nord) depuis trois ans, Marc a passé une sale année. «Les gens ont de moins en moins d’argent, ce qui rend les négociations de plus en plus compliquées», explique-t-il.  Eprouvé par des dossiers difficiles et beaucoup de travail, Marc a tout simplement eu «envie de ne rien faire».

Des vacances, le couple en a déjà pris cette année. En Floride et aux Bahamas, pendant dix jours en mars. Mais «nous l’avons organisé nous-mêmes, en logeant chez l’habitant ou en hôtel», raconte Marc. Cette fois, à défaut de temps (et de motivation) à consacrer à la préparation, ils ont «fait le choix de l’oisiveté» et de la facilité. 

«Plage, ski nautique et fiesta»

Marc a d’abord pensé à une croisière, mais c’est son compagnon, Mathieu, directeur d’une école d’optique à Lille, qui a pensé à Kemer. «Des amis sont allés dans ce club et ne nous en ont dit que du bien: excellent niveau de prestation et on n’entend pas les enfants hurler dans la piscine.» Oui, car le club de Kemer est tout simplement interdit aux moins de 18 ans. Un spot de vacances pour fêtards, jeunes et décontractés de préférence. Exactement ce que recherche Marc.

«Pour 1.500 euros, tout est compris, alors pas de visites, on a bien prévu de rester dans le club un maximum.» Au programme, lever vers 10h, plage à 11h, ski nautique l’après-midi («un peu de sport quand même») et fiesta le soir. «Nous sommes tous les deux de gros fêtards, donc ce sera no limit sur les horaires», annonce Marc.

«Pas de vaches maigres» ensuite 

Des vacances grand luxe et des mois de privations ensuite? Pas vraiment. Dans le budget du couple, «les vacances ont toujours été une priorité.» Bien sûr, il faudra rogner un peu sur le budget loisirs et sortie jusqu’à la fin de l’année, mais «sans réduire la fréquence». Rien que des «sacrifices raisonnables» admet Marc. «Nous avons la chance de ne pas avoir été touchés par la crise, donc on ne prévoit pas de mois de vaches maigres non plus.

>> Vous souhaitez participer à notre galerie de portrait et nous raconter vos vacances? Ecrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr ou déposez un commentaire.

Témoignage édité par Christine Laemmel
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr