Erane et Andy, deux cousins de sept ans morts par noyade à Eysines (Gironde) se seraient noyés en tentant de récupérer un ballon tombé dans la piscine de la maison où ils avaient disparu, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.
Erane et Andy, deux cousins de sept ans morts par noyade à Eysines (Gironde) se seraient noyés en tentant de récupérer un ballon tombé dans la piscine de la maison où ils avaient disparu, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier. - afp.com

avec AFP

Erane et Andy, deux cousins de sept ans morts par noyade à Eysines (Gironde) se seraient noyés en tentant de récupérer un ballon tombé dans la piscine de la maison où ils avaient disparu, a indiqué ce jeudi une source proche du dossier. Pour leur part, les mères des deux enfants ont déposé une plainte pour homicide volontaire, alors que la police semble pour sa part privilégier la thèse de l'accident.

«On a une idée assez claire du déroulement de toute la soirée, les dernières auditions devraient conforter cela», a-t-on indiqué de source proche du dossier, tandis que le parquet de Bordeaux devrait organiser une communication dans la journée. Selon les conclusions des multiples auditions qui devaient se clôturer jeudi par deux derniers témoignages, les deux enfants auraient quitté avant 18h la maison d'où ils se trouvaient avant d'y revenir, sans être aperçus, aux alentours de 22h.

«Un ballon dans l'eau»

«Ils seraient revenus pendant le match de foot» France-Espagne diffusé samedi entre 20h35 et 22h40, «auraient joué au foot et le ballon serait tombé dans la piscine. Ils se seraient noyés en voulant le récupérer», a-t-on ajouté en se basant sur un témoignage ayant indiqué avoir «vu un ballon dans l'eau». Selon cette source, les occupants de la maison et les personnes parties à leur recherche ne se seraient pas aperçus de leur retour.

La thèse accidentelle avait été rapidement privilégiée après la découverte mardi des corps habillés des deux enfants dans la piscine et la confirmation de la noyade par les autopsies. Pratiquées mardi après-midi, elle indiquent selon le parquet de Bordeaux que «les causes de la mort des deux enfants sont consécutives à une noyade» et que ces derniers sont «indemnes de toute trace de violence», ce qui permettait déjà de privilégier la thèse de l'accident.

«Nous ne croyons pas à la thèse de l'accident»

Des analyses de l'eau retrouvée dans leurs poumons sont cependant encore en cours afin de la comparer avec celle de la piscine et ainsi s'assurer que c'est bien là qu'ils se sont noyés. La police judiciaire, saisie depuis mardi matin de l'enquête, a procédé à de multiples auditions de membres de la famille d'Erane et Andy, mais aussi de voisins ou encore de fonctionnaires impliqués dans les recherches des deux cousins.

Les mères d'Erane et Andy ont déposé plainte contre X mercredi auprès du commissariat de la capitale girondine. Auparavant le père d'Erane, Pierre-Alain Sylva, avait dans un message adressé à l'AFP indiqué que certains proches ne voulaient pas croire qu'il pouvait s'agir d'un accident: «Nous ne croyons pas à la thèse de l'accident. Pas du tout», a-t-il déclaré. Il appartient désormais au parquet de déterminer si cette plainte est recevable et si suffisamment d'indices allant dans le sens d'un acte criminel justifient l'ouverture d'une information judiciaire comme le souhaitent les deux mères.