Coca-Cola, Pepsi et autres colas contiennent des traces d'alcool

22 contributions
Publié le 27 juin 2012.

SANTE - D'après des tests menés par l'Institut national de la consommation (INC) pour la revue «60 Millions de consommateurs», ces boissons contiennent de l'alcool à des doses très faibles...

Des traces d’alcool dans les colas, des boissons pourtant «non-alcoolisées», ont été décelées par des tests menés par l'Institut national de la consommation (INC) pour la revue 60 Millions de consommateurs à paraître jeudi. «Pour clore une rumeur persistante sur la présence d'alcool dans les colas, 60 Millions de consommateurs a réalisé ses propres dosages. Près de la moitié des colas testés contiennent de l'alcool à des doses cependant très faibles, jusqu'à 10 mg par litre (près de 0,001% d'alcool)», indique ainsi un communiqué.

Plus précisément, sur les 19 colas testés, neuf ne contiennent pas d'alcool (Carrefour classic et light, Super U, Auchan, Cora, Casino, Leader Price, U-Man Cola), dix en contiennent moins de 10 mg/l (Coca-Cola classique, Light et Zéro, Pepsi classique et Max, Leclerc classique et Stévia, Dia, Breizh Cola) et le Soda Stream, une solution concentrée, en compte 272 mg/l.

Le Coca reconnu comme boisson non-alcoolisée et certifié hallal

En France, le Code de la santé publique prévoit que les boissons dites sans alcool puissent en contenir des traces, à un dosage inférieur à 1,2%. Coca-Cola certifie sur son site Internet que ses boissons sont «non-alcoolisées» et reconnues comme telles «par les autorités gouvernementales de chaque pays».

La présence de traces d'alcool dans les colas, et en particulier dans le Coca-Cola, fait l'objet de discussions sur Internet, notamment sur des forums consacrés à la religion musulmane, qui se demandent si la boisson est conforme aux règles de l'alimentation hallal. Coca-Cola précise que «la mosquée de Paris nous a fourni un certificat attestant que nos produits étaient tout à fait consommables par la communauté musulmane suivant l'avis de la commission Religieuse de la Mosquée de Paris.»

Allergènes et sucre

Sur son site, 60 Millions de consommateurs  souligne que d’autres composés ont été décelés dans la  vingtaine de colas classiques ou allégés testés. Alors que les deux leaders du marché, Coca-Cola et PepsiCo, refusent de communiquer ce que contiennent exactement leurs breuvages au nom du secret industriel, les tests ont démontré «la présence de certains éléments, comme les terpènes, qui sont des allergènes connus».

D’autres ingrédients controversés sont également présents, comme l’acide phosphorique, l’édulcorant ou le colorant E150d (caramel au sulfite d’ammonium), ce dernier ayant été récemment inscrit par l’État de Californie sur la liste des composants dangereux pour la santé. Enfin, l’enquête rappelle la présence de sucre dans ces sodas, oscillant entre 17 et 19 morceaux de sucre par litre.

Bérénice Dubuc avec AFP
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr