Les secours ont repêché le corps d'un enfant dans le lac de la Reynerie à Toulouse, le 25 juin 2012.
Les secours ont repêché le corps d'un enfant dans le lac de la Reynerie à Toulouse, le 25 juin 2012. - Fred SCHEIBER / 20 MINUTES

Bérénice Dubuc et Julien Ménielle avec Béatrice Colin à Toulouse

Un corps a été découvert ce lundi matin dans le lac de la place Abbal, à proximité du lieu où le petit Sankoumba a disparu dimanche, selon notre journaliste sur place. Le corps n'a pas encore été identifié, mais selon des secouristes et des sources proches de l'enquête cités par l'AFP, il s'agirait bien du petit garçon de 4 ans que les pompiers et la police tentent depuis le début de la matinée de retrouver dans le quartier de la Reynerie, dans le sud-ouest de Toulouse.

«Le corps que l'on vient de retrouver est un corps d'enfant»

Le corps «a été repêché à proximité d'un talus» non loin de l'immeuble où Sankoumba vivait avec sa famille, a indiqué un policier à l'AFP. Le procureur de la République de Toulouse Michel Valet s'est refusé à confirmer l'identité du cadavre. «Le corps que l'on vient de retrouver est un corps d'enfant», a-t-il déclaré.

Le petit garçon, qui aura cinq ans le mois prochain, a disparu dimanche soir vers 21h, alors qu'il jouait avec ses frères et soeurs et ses cousins près de chez lui, dans le quartier de la Reynerie. L'une de ses grandes soeurs a indiqué qu'il jouait depuis 19h, et avait l'habitude de remonter à la maison toutes les 5 minutes, mais qu'il n'était pas revenu vers 21h. Sankoumba était resté seul avec un petit cousin, qui est lui rentré, et s'est caché sous le lit. Le petit garçon béguayant, il lui est difficile de dire ce qui s'est passé.

La trace de l'enfant perdue près du lac

La famille de Sankoumba a alors fait le tour du quartier et prévenu le commissariat. Dès l'alerte donnée, la police a lancé les recherches pour retrouver l'enfant avec l'aide des sapeurs-pompiers. Un chien policier, qui suivait la trace de l'enfant s'est arrêté à côté du lac de la Reynerie, et a perdu sa trace. Les plongeurs des pompiers ont commencé à sonder le plan d'eau ce lundi matin.

Toutes les pistes sont ouvertes dans cette enquête confiée au SRPJ de Toulouse, a indiqué à l'AFP une source policière.