Illustration. Une salle d'examen à Nancy le jour de la première épreuve du bac 2012.
Illustration. Une salle d'examen à Nancy le jour de la première épreuve du bac 2012. - POL EMILE/SIPA

E.O.

8h du matin, jeudi au lycée privé du Sacré-Cœur, à Rouen. Parmi les élèves qui s’apprêtent à bûcher pour leur épreuve de bac de mathématiques, se trouve un jeune homme de 25 ans, qui passe l’examen en candidat libre. Sauf que cette personne n’a rien à faire là, et pour cause: étudiant en master de maths, il s’est présenté à la place d’un de ses camarades, âgé de 23 ans.

C’était sans compter la sagacité d’un enseignant qui, ayant déjà surveillé plusieurs épreuves, n’a pas reconnu le candidat. Au moment du contrôle d’identité, la supercherie est donc révélée. Pris de panique, le jeune homme prend la fuite et s’enferme dans les toilettes, d’où il refuse de sortir.

Il faudra l’intervention de la police et des pompiers pour extirper le faux bachelier de sa cachette. Le jeune homme a été placé en garde à vue, tout comme le candidat qu’il a tenté de remplacer.

Les autres élèves de la salle, eux, ont bénéficié de 30 minutes supplémentaires pour l’épreuve.