Bac 2012: «La semaine la plus longue et éprouvante de toute ma vie!»

15 contributions
Publié le 21 juin 2012.

TÉMOIGNAGE - Les internautes-candidats de «20 Minutes» nous racontent leur quotidien pendant les épreuves...

Plus de 700.000 lycéens ont attaqué ce lundi les épreuves du baccalauréat avec, comme le veut la tradition, l'épreuve de philosophie. A cette occasion, les internautes-candidats de 20 Minutes nous racontent leur quotidien et évoquent leur vision du sacro-saint diplôme…

Chloé F. (Bac L): «Le bac, c'est avant tout une histoire de solidarité»
«C'est important de se montrer présent quand nos amis paniquent et se rabaissent en permanence. Le bac, c'est avant tout une histoire de solidarité. Dimanche soir, avant l’épreuve de philosophie, j'ai cessé de prendre exemple sur mes confrères, toujours la tête dans leurs cahiers jusqu'à tard dans la nuit mais j’ai eu beaucoup de mal à dormir. A la fin de l’épreuve, au bout de 3h20, j’étais heureuse du sujet que j’avais pris et de mon plan. Mardi, c’était l’épreuve d’histoire-géographie. Après avoir révisé près de 25 chapitres et 12 cartes, j’ai prié pour que la majeure tombe sur la géographie et les Etats-Unis. Déception totale… J’ai finalement pris le sujet «Le nouvel ordre mondial après la chute du bloc soviétique». Les documents m’ont plu, alors cela devrait bien se passer…»
 
Benjamin L. (Bac S): «Certaines épreuves demandent beaucoup de réflexion et de logique»
«Tout le monde a déjà entendu «le bac, c'est facile», «le bac, tu l'auras». C’est vrai qu’il n’est pas impossible d’avoir son bac, mais c’est plus difficile qu’on pourrait le croire! Certaines épreuves demandent beaucoup de réflexion, de logique et une connaissance parfaite du cours. De plus, il faut être solide physiquement et mentalement. Le plus important est de bien savoir organiser son travail.»
 
Lydia H. (Bac L): «La semaine la plus longue et éprouvante de toute ma vie!»
«C’est la semaine la plus longue et éprouvante de toute ma vie, un véritable ascenseur émotionnel! Nous pensons être prêts puis le doute s'empare de nous. Pour les dernières épreuves, notamment l’anglais, je compte me relaxer, je me dis qu'une langue se travaille tout au long de la scolarité et non pas la veille, en apprenant par cœur plusieurs pages de vocabulaire.»
 
Chloé L. (Bac L): «Je bachote le soir car il vaut mieux en savoir trop que pas assez!»
«Le bac est un examen très difficile à réussir car nous jouons notre avenir. Mentalement, ce n’est pas facile, ceux qui ne réussiront pas redoubleront. Personnellement, je prends des gélules homéopathiques pour contrecarrer le stress et je bachote le soir car il vaut mieux en savoir trop que pas assez!» 
 
Laura D. (Bac pro Electrotechnique): «On ne parle jamais du bac pro»
«Je passe mon bac pro en électrotechnique et je trouve que personne ne parle de nous. Nous sommes totalement oubliés et noyés par les bacs généraux. Pourtant, nos épreuves sont loin d’êtres évidentes et parler de nous valoriserait notre diplôme.»
 
Myriam M. (Bac ES): «Je préfère réviser en groupe, c'est plus motivant et on peut s'entraider»
«Cette semaine est très intense émotionnellement et psychologiquement pour moi. Je préfère réviser en groupe, c'est plus motivant et on peut s'entraider. A écouter ceux qui ont déjà passé le bac, le diplôme serait trop facile à obtenir. Je ne vois pas trop où est la facilité et je sors à chaque fois un peu déçue des épreuves (mais à ce qu'il paraît, c'est normal). Chaque matin, la boule au ventre, je me force à manger parce que je n'ai pas du tout faim, et j'emmène un encas pour l'épreuve. J'ai hâte que cette semaine se termine et avoir enfin les résultats. J'espère surtout décrocher la mention (bien si possible)!»
 
Constantin C. (Bac S): «Le bac représente une étape importante de ma vie»
«Je vis cette étape plutôt bien. J'ai fourni un travail régulier tout au long de l'année, donc je n’ai aucune raison de paniquer. J'espère décrocher une mention, peu importe laquelle. Bien que le niveau ne soit pas très élevé, le bac représente une étape importante de ma vie. C’est l'examen final du collège et du lycée, et de tous ses merveilleux souvenirs.»
 
Clément S. (Bac S): «Le bac suit l’actualité»
«Pour l’épreuve d’histoire, je n’ai révisé que la Cinquième république. J’étais certain que ce sujet tomberait, ce fut le cas. On dit que le bac ne suit pas l'actualité mais je pense que c’est faux. Par exemple, l'année dernière, lors du bac de français, le sujet était en rapport avec les révolutions arabes…»
 
Florent B. (Bac S): «Dès la remise des sujets, on oublie le stress et on se concentre sur son travail»
«La pression monte surtout avant la première épreuve. Après, dès la remise des sujets, on oublie le stress et on se concentre sur son travail. Le soir, je revois quelques notions de cours pour préparer l'épreuve suivante. Je préfère me reposer pour arriver aux épreuves en bon état physique et mental. Ce n’est pas une bonne chose de réviser jusque tard le soir car on risque de tout se mélanger et donc de stresser.»
 
Victoria W. (Bac S): «Ma chambre est devenue un gros bordel où les classeurs, les vêtements sales et les paquets de gâteaux traînent partout»
«C’est très stressant car il faut tout connaître sur le bout des doigts: les dates en histoire, les formules en maths et en physique… Le plus difficile est de passer les épreuves à gros coefficients à la fin. Dans la voiture pour aller au lycée avec mon amie, Julie, on joue aux questions-réponses pour nous rassurer. Pendant les épreuves, je révise, je mange et je dors. Ma chambre est devenue un gros bordel où les classeurs, les vêtements sales et les paquets de gâteaux traînent partout. Mais bon, on rangera ça quand on sera en vacances!»
 
Nicolas E. (Bac S): «Pour décompresser, c’est basket, basket, et encore basket!»
«Cette semaine est cruciale pour moi, mon avenir se joue. Cependant, je suis détendu et ne bachote pas entre les épreuves. Pour décompresser, c’est basket, basket, et encore basket! On verra bien ce que cela donnera!» 
 
Agathe R. (Bac ES): «Nous répéter que le bac est donné est une mauvaise chose»
«Je pensais vraiment que le bac était un diplôme facile à obtenir mais après l’épreuve d’histoire-géographie, ce n’est pas du tout le cas! Après avoir pris connaissance du sujet, je peux vous dire que je me suis sentie très mal. Pourtant, tout au long de l'année, mes notes étaient correctes. Nous répéter sans cesse que le bac est donné n'est pas une bonne chose. C’est très mauvais pour notre préparation psychologique.»
 
Sharlène B. (Bac ST2S): «Après les épreuves, on fonce voir les corrigés qui nous rassurent ou nous dépriment…»
«Cette année, je repasse le bac ST2S. Je me sens prête même si j'ai peur de le louper à nouveau. C’est loin d’être si facile mais c'est une étape par laquelle on doit tous passer. Entre nous, on se demande si les épreuves se sont bien déroulées, puis on fonce voir les corrigés, qui nous rassurent ou nous dépriment…» 
 

 

Témoignages édités par Cédric Garrofé
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr