Le Français Dominique Alderweireld, dit "Dodo la Saumure", dont le nom a été cité dans l'affaire de prostitution du Carlton de Lille, a été condamné jeudi en Belgique à cinq ans de prison avec sursis pour ses activités de proxénétisme à la frontière franco-belge.
Le Français Dominique Alderweireld, dit "Dodo la Saumure", dont le nom a été cité dans l'affaire de prostitution du Carlton de Lille, a été condamné jeudi en Belgique à cinq ans de prison avec sursis pour ses activités de proxénétisme à la frontière franco-belge. - Virginie Lefour afp.com

M.Gr. avec AFP

Du sursis pour «Dodo la Saumure». Le Français Dominique Alderweireld, dit «Dodo la Saumure», dont le nom a été cité dans l'affaire de prostitution du Carlton de Lille, vient d'être condamné à cinq ans de prison avec sursis pour proxénétisme, par le tribunal correctionnel de Tournai en Belgique, ce jeudi. Une décision en demi-teinte, puisque le procureur avait requis 10 ans de prison.

Mercredi «Dodo la Saumure» avait déclaré s'attendre «à être condamné» pour proxénétisme en Belgique.  Le tribunal correctionnel de Tournai, devant lequel «Dodo» et ses sept co-prévenus étaient poursuivis, a rendu son jugement au terme de 2h30 de lecture de l'arrêt, lors d'une audience publique, qui a débuté ce jeudi à 9h.

Le tribunal a justifié cette peine par «l'incapacité totale d'amendement» de l'accusé de 63 ans, dont la compagne et associée, Béatrice Legrain, a dans le même temps été condamnée à 3 ans de prison avec sursis.

Affaire du Carlton de Lille

Les avocats de Dominique Alderweireld avaient quant à eux plaidé l'acquittement, au nom de la «tolérance» de fait appliquée au proxénétisme en Belgique bien qu'il y soit formellement interdit par la loi. «Je suis le seul poursuivi alors qu'il y a 3.500 bordels en Belgique. Le nier, c'est refaire le procès de Galilée et dire que le soleil tourne autour de la terre», avait alors estimé le truculent sexagénaire, amateur d'histoire à ses heures, qui envisageait déjà, avant même lejugement, de faire appel en cas de condamnation.

«Dodo la Saumure», qui tire son surnom du bain salé dans lequel on fait mariner les maquereaux, a connu une notoriété subite lorsque son nom a été associé en 2011 à celui de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire de prostitution du Carlton de Lille (nord de la France). Il nie avoir fourni des prostituées aux amis nordistes de «DSK», bien que sa compagne et associée Béatrice Legrain ait indiqué avoir accompagné une prostituée à un rendez-vous libertin à Paris avec l'ancien chef du FMI.