Une pension pour chats dans le 15eme arrondissement de Paris.
Une pension pour chats dans le 15eme arrondissement de Paris. - SIMON ISABELLE/SIPA

Bérénice Dubuc

Comme la météo ne l’indique pas, les vacances d’été approchent à grands pas, et, avec elles la question fatidique pour les 52 % de ménages français qui possèdent un animal de compagnie: que faire de Médor, Félix, Bubulle ou Quenotte? 20 Minutes fait le tour des différentes possibilités qui s’offrent à leurs maîtres. L’abandon étant exclu, comme le rappelle la campagne 2012 de la Fondation 30 Millions d’Amis, deux solutions restent: emmener son animal en vacances ou le confier à quelqu’un qui prendra soin de lui. Nos conseils pour faire garder son animal.

Plusieurs solutions existent pour faire garder son animal: garde chez des proches, pension, garde à domicile…

En pension

A privilégier si Médor ou Félix apprécient la compagnie de leurs congénères. Il faut bien sûr s’y prendre à l’avance parce que les pensions sont souvent prises d’assaut dès le mois de juin, mais aussi pour pouvoir en visiter plusieurs, et ainsi voir dans quelles conditions les pensionnaires sont hébergés. Si vous n’en connaissez aucune, demandez conseil à votre vétérinaire.

Chez des particuliers

Plus personnalisé qu’une pension, vous pouvez également choisir d’engager une famille d’accueil pour votre animal, qui le gardera à son domicile pendant votre absence. L’occasion pour lui aussi de prendre un peu en vacances. Le prix varie selon la taille de l’animal et la durée de l’accueil. La nourriture n’est généralement pas comprise. Comme pour les pensions, votre vétérinaire doit connaître des particuliers qui gardent des animaux pendant les vacances.

Sinon, lorsqu’on n’a pas trop les moyens, confier son animal à des amis ou des membres de la famille qui ne partent pas aux mêmes dates peut être une solution. A charge de revanche quand ce sera à leur tour de profiter des vacances. Dans le même ordre d’idées, la Fondation 30 Millions d’Amis a créé une bourse d’entraide pour ceux qui ne peuvent pas payer une pension.

Et si votre porte-monnaie n’est pas extensible et que vos proches ne sont pas disponibles, des groupes se sont créés sur Facebook. Ainsi, le groupe «Entraide garde animaux pendant les vacances» propose une liste des personnes disponibles pour garder bénévolement chiens, chats et autres NAC, département par département.

A domicile

Le «home-sitting» est la solution pour ceux qui cherchent une nounou pour leur animal, mais aussi quelqu’un qui prenne soin des plantes, ou encore qui craignent de laisser leur domicile vide en plein été à la merci des cambrioleurs. Des associations proposent de prendre soin de votre animal de compagnie à domicile via des bénévoles, comme Ani Seniors. L’occasion de permettre à une personne de partir en vacances gratuitement, chez vous.

Pour les animaux très indépendants (rongeurs, poissons, oiseaux), vous pouvez recourir aux services d’une personne, qui viendra s’assurer que votre compagnon ne manque de rien (nourriture, eau, cage propre) selon un planning préétabli. Un coût moindre que le gardiennage, mais qui peut représenter un certain budget selon le nombre de visites et leur durée.

Autre solution, l’échange de maison. Si vous avez prévu de partir en vacances en échangeant votre domicile avec une autre famille, vous pouvez intégrer au contrat une clause pour s’occuper de vos animaux de compagnie mutuels. Avantage supplémentaire: c’est gratuit.

>> Pense-bête: Tatouage et vaccins obligatoires, y compris la rage. Souscrivez également une assurance en cas de fugue, d’accident, de morsure… Laissez vos consignes, e t votre numéro de téléphone estival.