Vacances d'été: Nos conseils pour partir en vacances avec ses animaux de compagnie

1 contribution
Publié le 19 juin 2012.

CONSEILS – «20 Minutes» fait le tour des différentes possibilités qui s’offrent aux maîtres pour le bien-être de leurs compagnons à poils, à écailles ou à plumes pendant les vacances...

Comme la météo ne l’indique pas, les vacances d’été approchent à grands pas, et, avec elles la question fatidique pour les 52 % de ménages français qui possèdent un animal de compagnie: que faire de Médor, Félix, Bubulle ou Quenotte? 20 Minutes fait le tour des différentes possibilités qui s’offrent à leurs maîtres. L’abandon étant exclu, comme le rappelle la campagne 2012 de la Fondation 30 Millions d’Amis, deux solutions restent: emmener son animal en vacances ou le confier à quelqu’un qui prendra soin de lui. Nos conseils pour emmener son animal avec soi.

Les transports

Pour arriver jusqu’à votre lieu de vacances, la voiture est le moyen de transport le plus simple avec un animal. Pensez simplement à ne pas lui donner à manger 12 heures avant le départ pour limiter vomissements et besoins intempestifs. Evitez aussi de sortir le chat de son panier pour éviter les accidents, et installez votre chien sur la banquette arrière. Un arrêt toutes les deux heures vous permettra de vous dégourdir les jambes, et lui les pattes.

Lorsque le transport aérien s’avère obligatoire, c’est un peu plus compliqué. Depuis trois ans, la chatte Kitsu prend l’avion pour les vacances, mais toujours sur Air France après une mésaventure avec Easy Jet, de droit britannique qui ne prend aucun animal sur ses vols. «Cela coûte 20 euros et elle est en cabine avec nous, parce qu’elle pèse moins de 6kg et qu’elle a plus de 15 semaines», explique Claire, sa maîtresse.

Pour les animaux pesant de 6 à 75kg, direction la soute, dans une caisse coque en plastique rigide ou fibre de verre homologuée IATA (International Air Transport Association). Comme pour le voyage en cabine, le prix varie en fonction de la destination. Les chiens de 1re et 2e catégorie ne sont pas autorisés sur les vols de passagers.

Pour le transport ferroviaire, le tarif varie selon les trains: l’animal pesant moins de 6kg, le transport est gratuit ou de 6 euros s’il voyage dans un panier (45cmx30cmx25cm maximum). Pour les autres, il faut payer un supplément (de 35 euros à 50% du prix d’un billet normal). S’il s’agit d’un chien, il doit voyager attaché et porter une muselière.

>> Pense-bête: Les vaccins de l’animal doivent être à jour, il doit être tatoué et muni de son carnet de santé. Pour les destinations au sein de l´Union européenne, il doit être identifié au moyen d´une puce électronique. Pensez à vérifier auprès de votre pays de villégiature les règles en vigueur (vaccinations, quarantaine,…). Pensez aussi que votre animal peut être anxieux et/ou malade durant le trajet. Donnez-lui un calmant et/ou un anti-nauséeux prescrit par votre vétérinaire avant le départ.

Le lieu de vacances

Vérifiez que votre hôtel, camping, ou village de vacances accepte les animaux et renseignez-vous auprès de l’établissement en question sur les modalités d’accueil. Certains demandent un supplément, et les vaccins/tatouage/passeport de l’animal doivent être à jour. Et si Médor aime la plage, pensez à consulter la liste des spots qui acceptent les animaux, dressée par la SPA.

Bérénice Dubuc
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr