Sans-papiers: Le changement se fait attendre, selon RESF

21 contributions
Publié le 15 juin 2012.

IMMIGRATION – Dans un communiqué, Réseau sans frontières alerte sur plusieurs situations qu'elle juge scandaleuses...

RESF reste vigilant. Quelques semaines après l’arrivée au pouvoir de François Hollande, l’association s’inquiète en effet de voir perdurer certaines pratiques qui avaient cours alors que Nicolas Sarkozy était au pouvoir.

Une dizaine de dossiers

Réseau sans frontières pointe même quelques «horreurs de la République française». Dans un communiqué, publié jeudi sur son site Internet, elle dénonce des pratiques «qui se produisaient sous Nicolas Sarkozy et qui se perpétuent sous François Hollande».

Une dizaine de dossiers y sont ainsi présentés. Dont celui de Gervais Gantchou, qui avait été le premier cas à inquiéter les associations. L’expulsion de ce Camerounais d’origine, père de deux enfants français, finalement libéré après 45 jours de détention, avait en effet été maintenue par le cabinet du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

«Situations scandaleuses»

Une décision que le ministère avait alléguée, selon RESF, «au casier judiciaire de Gervais Gantchou». L’association avait alors parlé d’arguments «que nous avons entendu huit années durant dans la bouche des conseillers successifs de Sarkozy, Hortefeux, Besson et Guéant».

Deux décisions de libération auraient toutefois été prises, relate RESF, «devant des situations particulièrement scandaleuses». Mais l’association détaille que le nouveau ministre de l’Intérieur s’est par ailleurs abstenu de donner une réponse dans «la majorité» de ces cas… «Laissant la machine administrative et policière broyer paisiblement les existences», indique le communiqué.

Contacté par 20 Minutes, le ministère de l’Intérieur n’a pas été en mesure de répondre à nos sollicitations.

M.Gr.
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr