Trois des six Somaliens jugés pour la prise d'otages du Ponant vont pouvoir sortir de prison: la cour d'assises de Paris a prononcé jeudi soir deux acquittements et une peine de quatre ans de prison, couverte par la détention provisoire effectuée par ces hommes depuis avril 2008.
Trois des six Somaliens jugés pour la prise d'otages du Ponant vont pouvoir sortir de prison: la cour d'assises de Paris a prononcé jeudi soir deux acquittements et une peine de quatre ans de prison, couverte par la détention provisoire effectuée par ces hommes depuis avril 2008. - Benoit Peyrucq afp.com

avec AFP

La cour d'assises de Paris a prononcé jeudi soir deux acquittements et quatre peines de quatre à dix ans de prison dans le procès des six Somaliens accusés de la prise d'otages du voilier Le Ponant en avril 2008 à l'entrée du Golfe d'Aden.

Le ministère public avait requis 10 à 15 ans de réclusion criminelle pour ces six hommes de 25 à 50 ans qui sont en détention provisoire depuis quatre ans. Le Ponant avait été arraisonné le 4 avril 2008 à l'entrée du Golfe d'Aden, et dérouté vers les côtes somaliennes.

Un seul reconnaît les faits

Plusieurs dizaines d'hommes s'étaient relayés à bord pendant une semaine pour garder les 30 membres d'équipage. Les otages avaient été libérés sains et saufs une semaine plus tard, contre une rançon de 2,15 millions de dollars versée par l'armateur, filiale de la CMA-CGM. Les six accusés avaient été interpellés à terre par les forces spéciales françaises, dans un 4X4 où avaient été découvertes des armes et une partie de la rançon.

Pendant le procès qui avait débuté le 22 mai, un seul a reconnu avoir participé à toute l'opération. Deux autres se sont présentés comme des ravitailleurs des pirates en chèvres, khat et cigarettes (l'un des deux admettant avoir gardé les otages «quelques heures») et trois n'ont cessé de clamer leur innocence.