Deux personnes en surpoids se promènent sur la plage, en 2008
Deux personnes en surpoids se promènent sur la plage, en 2008 - DURAND FLORENCE/SIPA

M.Gr.

Le surpoids, un problème de santé publique qui n’en finit pas de grossir. En 2009, l'étude Obépi-Roche -réalisée tous les trois ans- montrait en effet que l’obésité avait augmenté de +10,7% par rapport à 2006 en France. Une hausse observée de façon plus importante encore pour la tranche d'âge 25-34 ans (+19,5%).

Des centres médicaux proposent donc, vendredi 8 et samedi 9 juin, une série de rencontres et initiatives organisées en France par le Collectif national des associations d'obèses (CNAO) dans une dizaine de départements. Le but de cette troisième édition des journées européennes? Permettre notamment d’obtenir des conseils nutritionnels ou des consultations médicales.

Disparités géographiques

Ainsi, en région parisienne, le rendez-vous est fixé pour ces journées dans le parc de la Légion-d'honneur, à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis. Un département largement confronté au problème, puisque 20% de la population y est concernée par des problèmes d'obésité.

Toutes les zones géographiques ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi, le CNAO note que c’est dans la région Nord-Pas-de-Calais que la prévalence d’obèse est la plus importante avec 20,5% de la population. Suivent l'Est (17%) et le Bassin parisien (16,6%).

>> Lire notre éclairage sur les multiples facteurs de l’obésité

Et même si la France n’est pas le plus mauvais élève en Europe, 11% de sa population serait tout de même obèse. La proportion des personnes en surpoids ou obèses y a progressé de 36,7% à 41,6% entre 1997 et 2003. Sur la même période, les Français ont grossi de 1,7kg, et l'obésité massive (ou dite morbide) a doublé.

Ce problème de santé publique, qui entraîne diabète, hypertension artérielle ou cholestérol, touche toutes les tranches d'âge et toutes les professions. L’obésité est même considérée comme une épidémie par l'OMS (Organisation mondiale de la santé). Dans le monde, 300 millions d'adultes sont en surcharge pondérale.